dimanche 13 septembre 2009

10 km du Marathon de Montréal

J’ai presque hésitée à participer à ce 10 km ce matin. Ma grippe était la seule et unique cause de cette hésitation. Par contre, j’avais de l’énergie. La gorge en feu, certes et un début de sinus bloqué. Comme je me considère privilégié de courir, je me suis présentée au départ de la course, sans trop me faire d’attentes. Courir avec le sourire me suis-je dit.

En partant de chez moi, j’ai croisée quelques Vainqueurs. Ça m’a détendu de jaser avec eux. J’ai presque oubliée ma voix rouillée (sexy voice!). Je débarquais au Métro Rosemont. Un km de marche environ pour se rendre au départ. J’en ai profité pour aller vider ma vessie au Mc Do du coin. C’est plus propre que les toilettes portables et la file était moins longue!

Je suis arrivée au départ avec 5 minutes d’avances seulement. Alors je ne me suis pas réchauffé. Quelques petits étirements, sans plus. L’ambiance était pas très hot. Pas de musique, un décompte presque inaudible, enfin bref ... au dirait que tout le monde était endormis! Moi la première en fait. Je me suis réveillé quand j’ai finalement traversée le tapis de départ et un sourire est venu m’habiter. Je suis heureuse quand je cours!

Les 3 premiers km sont rapide sur ce parcours. Ça descent. J’avais une cadence très rapide et je me sentais en pleine forme. Mon souffle allait bien, mes jambes étaient heureuses, sauf mon tibia droit. J’ai dû freiner rapidement en arrière d’un coureur qui a décidé de ralentir subitement en plein milieu de la foule. Pas fort! Je n’ai pas traîné cette douleur longtemps, par chance!
Un de mes moments de grand bonheur a eu lieu au début de la course sur la rue De Lorimier. De voir la foule envahir cette rue par un dimanche matin, c’était juste très féérique.

Km 01: 5:32/km - 10.8 km/h (ça descent!)
Km 02: 5:37/km - 10.7 km/h
Km 03: 5:58/km - 10.1 km/h

J’ai été ralentie au premier point d’eau. C’est ma troisième participation à une course du Marathon Oasis de Montréal et à chaque année, c’est la même histoire ... pas assez de bénévoles et c’est la congestion au ravitaillement. Je déteste. Honnêtement, je trouve ça désolant car ça ne m’arrive pas dans les autres courses. C’est vraiment pas leur point fort les ravitaillements.

Km 04: 5:54/km - 10.2 km/h

Je commence à me sentir fatiguée. Naturellement, je ralentie.

Km 05: 6:11/km - 9.7 km/h

Entre les km 4 et 5, mon amoureux, Laurence et sa grand-mère m’attendaient. J’ai pris 15 secondes pour aller embrasser ma petite fille et saluer mon monde. Un autre moment de bonheur!

Km 06: 6:46/km - 8.8 km/h
Km 07: 7:21/km - 8.1 km/h (côte pie-ix!)
Km 08: 6:59/km - 8.6 km/h

3 km pas mal plus difficile. Aussitôt que j’ai tournée le coin Rachel et Pie-IX, j’ai commencé à bunker. J’ai marché/couru cette côte que je déteste (!) car elle m’a à tout coup. Même occasionnellement en entraînement. J’ai eu droit à un boost d’énergie de mon amie Véro qui m’a criée que je suis hot! Ça m’a fait plaisir!!! L’effet a durée a peine 200m mais c’était mieux que rien! J’avais de la difficultée avec mes voie respiratoires mais ce n’étais pas majeur. Reste que j’étais déterminé à ne pas trop marcher alors quand je marchais, j’essayais très fort de retrouver un peu d’énergie pour reprendre la course.

Km 09: 6:28/km - 9.3 km/h
Km 10: 6:01/km - 10 km/h

Une fois la côte Pie-IX monté, le reste, c’est du bonbon. Ça descent et le pavé sur Viau est tout neuf donc très confo pour courir. J’ai trouvé dommage de ne pas avoir de boisson énergétique pour les 5 derniers kilomètres. Autre lacune à mon avis.

Tout près du dixième kilomètre, je me suis fait dépasser par le meneur du demi marathon. Le départ du demi marathon a été donné en même temps que le 10 km. C’est rapide!!!

Le dernier km, je me sentais bien. Heureuse d’être vers la fin. J’aime finir au Stade. J’aime la grosse descente à la fin. On se sent un peu comme une rock star (dans ma tête du moins) quand on rentre dans le stade olympique par la porte du marathon. C’est un point fort de cet événement pour moi (un des seuls à mon humble avis!).

Chrono final: 1:02:47.


À 100m de la fin!

En considérant le fait que j’étais grippée et que c’était la deuxième fois seulement que je courais cette distance depuis l’accouchement, je suis très heureuse du résultat. Mon personal best sur cette distance est 54:50. Je pense que l’année prochaine, je vais m’en rapprocher. Mon prochain 10 km est dans un mois, au Classique du Parc Lafontaine. Je pense être capable de le faire en 59 min et des poussières. J’aimerais ça!

Je dois glisser un mot sur ma mère. Elle s’entraîne depuis 5 semaines pour commencer à courir. Son but ultime; courir un marathon. Ma mère part de loin, mais elle est déterminé comme je ne l’ai rarement vue. Pour l’instant, c’est moi qui la guide avec des petits blocs de course avec de la marche rapide. Aujourd’hui, elle a marché le 5 km en 52 minutes. De voir son sourire de fièrté à la ligne d’arrivée n’a pas de prix. Je suis pas mal fière de ma mère. Future marathonienne!!!

Après ma course, je suis allée me reposer chez moi et vers 13h30, je suis allée au coin Rachel et Pie-IX pour attendre ma bonne amie Caroline. Caro participait à son premier marathon. Avec une préparation loin d’être idéale, c’est son mental solide qui lui a permis de terminer son marathon avec brio. Je suis très fière d’elle. Ce ne sera pas son dernier marathon, c’est certain. À la ligne d’arrivée, elle parlait déjà de son prochain!


Lise, Caroline et Mélanie!

9 commentaires:

sylvain bernier a dit...

Bravo Sylvie!!!

A +

Trigirl 2007 - Québec a dit...

Belle course Sylvie! Bravo pour ta détermination.
On voit que ce n'est pas ta course préférée... ;-)
Je trouve ça vraiment cool pour ta mère aussi.

Un peu de moi a dit...

Tu es vraiment forte! Bravo!!!

Véronique a dit...

Félicitations Sylvie!! J'étais tellement contente de te voir: il y avait BEAUCOUP de monde et j'avais peur de te manquer! Toutes les courses étaient sold-out, ça devait être le fun de courir comme ça en troupeau. C'est dommage que l'organisation ne s'est encore une fois pas améliorée (selon ton expérience en tout cas)...je n'ai pas été impressionnée par l'organisation du Triathlon de Montréal non plus. Je ne sais pas pourquoi on l'a pas l'affaire de même ici hehe!

Zen-Abelle a dit...

Bravo Syvlie!!

Chaque fois que je voyais le chandail des vainqueurs, je cherchais voir si je reconnaissais le visage :)

Un gros bravo pour ta mère, aussi.

ErycC a dit...

La grippe a essayé de t' arrêter mais ta determination l' a emporté. Un gros bravo à toi pour cette belle course !

Éric a dit...

Bravo! Belle course. Une nouvelle étape franchie vers le retour à la grande forme.

Sylvie a dit...

Merci à tous!!!

@Trigirl: Non, ce n'est vraiment pas ma course préférée. Mais j'y participe car je veux que ça devienne un gros événement de qualitée. Alors à chaques années, j'écris un long roman aux organisateurs avec mes critiques constructives, solutions incluses! En espérant que d'autres suivent l'exemple et que les organisateurs écoutent leurs participants!!!

Vérane a dit...

Toutes mes félicitations, Sylvie! Pas facile comme course dans ces conditions...
J'espère que ta gorge va mieux. Moi, j'ai de la chance, c'est après la course que le mal de gorge est venu me chercher. lol!
Et tu féliciteras ta mère pour moi! Vraiment, il y a de quoi être fière!! ;-pp