mercredi 4 août 2010

Mon blogue déménage!

Après près de 4 ans sur Blogger, j'ai décidée de faire le GRAND saut sur Wordpress et avoir ma propre adresse À MOI !!!!! J'avais aussi envie d'avoir une adresse en français et qui rejoint plus ce qu'est ma vie aujourd'hui. Alors je vous invite à venir me voir et me lire sur:


Le site est encore en évolution mais il me plaît assez pour commencer à l'utiliser! Alors c'est partie ...
 
Merci de changer vos signets ;))

PS: GROS merci à Guillaume et Véronique qui m'ont aidés à sortir la geek en moi afin de réaliser ce projet!!

dimanche 1 août 2010

Récap. Semaine du 26 juillet

Semaine 2/16 pour le marathon de New York.
Cette semaine, je travaille de jour. Ça demande plus de gestion en plus d'être assez fatiguée de ma fin de semaine à Lake Placid. Mais en bout de ligne, j'ai réussie à courir mes 5 séances en respectant mon programme d'entraînement. Je suis pas mal fière de moi. 

Lundi: Repos
Bien contente d'avoir rien au programme car avec la journée d'hier, j'étais complètement épuisée!!

Mardi: 6.53 km de course à pied
Oh boy! En temps normal, j'aurais trouvé l'excuse parfaite pour rester à la maison et oublier cette entraînement. J'étais super fatiguée, je dormais debout et j'avais l'estomac à l'envers. Sauf que, je suis très motivée à faire le meilleur entraînement possible pour mon marathon alors au retour du travail, je me suis habillée et je suis sortie dehors, en traînant les pattes. Sérieux, je faisais pitiée. Je courais leeeentement!!! Pathétique sortie. Je me sentais tout croche et j'avais des flash back de mon demi marathon en Virginie au printemps avec mes malaises d'estomacs. Ceci-dit, j'étais quand même contente de persévérer car je crois que de temps en temps, des entraînements difficiles, c'est payant à long terme. Donc au bout du compte, j'ai donnée ce que j'avais à donner ce jour-là et je suis contente de l'avoir fait. Voilà!

Mercredi: 7.55 km de course à pied
Encore un entraînement difficile, bien que moins pire qu'hier. J'ai couru sur mon heure de lunch pour 50 minutes avec 4 montés de 2 minutes que j'ai couru sur la rue Plessis, à côté de l'Hôpital Notre-Dame. Ironiquement, ça m'a motivée car je m'imaginais tous les gens malade de cet hôpital qui aimerais être à ma place ... souffrir en courant plutôt que de souffrir de maladie. Je relativise et j'apprécie ma chance! Après les côtes, j'ai couru un tour du Parc Lafontaine et je suis entrée au bureau. Contente de l'avoir fait.

Jeudi: 7.86 km de course à pied
Plus facile que les derniers jours mais encore un peu les jambes lourdes et sans trop d'énergie. Je suis revenue à la maison à partir du bureau avec quelques détours ici et là. Agréablement difficile et lent.

Vendredi: Repos
Ça fait du bien!!

Samedi: 15.76 km de course à pied
J'ai offert à mon amie Geneviève de l'accompagner pour les derniers km de son premier 32 km. Nous avons décidée de courir au Parc des Îles de Boucherville. GROS coup de cœur pour moi. J'ai adorée courir là-bas. Et mon amie a bien couru, 32 km sans marcher, pour la première fois de sa vie. J'étais très fière de partager ce moment avec elle. Personnellement, c'est ma plus longue sortie depuis ma chute. La progression se passe bien et j'apprécie de courir plus que 75-90 minutes. Ça sent de plus en plus l'entraînement de marathon! Je suis contente!!

Dimanche: 7.42 km de course à pied
J'étais supposée faire du vélo mais des changements de plans m'ont fait décider de courir très tôt le matin pour profiter de la journée avec ma petite famille. J'ai pu poussée assez bien pendant cette sortie. Ça m'a fait du bien. En après-midi, totalement en amour avec les Îles de Boucherville, nous y avons passés la journée. On a marché près de 7 km. Ouf! J'ai les jambes fatigués et satisfaits!!

Très rare journée juste nous trois, à profiter d'un dimanche, en toute simplicité, j'appèle ça l'effet post ironman et on en profites pendant que ça passe!

Total de la semaine:
45.12 km de course à pied en 04:55:18 (moyenne ridicule de 9.2 km/h)

mardi 27 juillet 2010

Ironman Lake Placid 2010

C'est devenu une tradition pour nous. Lake Placid en juillet. L'Ironman. Soit pour y participer (pas moi, mais mon chum) ou soit pour le vivre comme bénévoles. Cette année, mon amoureux participait à son 5ième Ironman à Lake Placid et son 8ième Ironman à vie.

Il y a 4 semaines, JP a eu un accident de vélo. Lors de sa dernière longue sortie de vélo préparatoire à l'Ironman, il s'est fait frappé par un SUV. Ses réflexes de cycliste expérimenté lui ont permis de ''bien'' tomber afin d'éviter le plus de dommages possible. Son vélo a rien eu, miracle. Mais au delà de ça, le plus beau des miracles est qu'il n'a eu qu'une seule côte de fracturée. Ça aurait pu être bien pire. Reste qu'une côte de fracturé à 4 semaines d'un Ironman, ce n'est pas super le fun à vivre. Je l'ai entendu gémir de douleurs comme jamais. Et mon chum a une grande tolérance à celle-ci alors ça faisait mal.

Pendant ses 4 semaines, il a vécu dans le doute, dans de la douleur, autant physique que moral. Va-t-il prendre le départ du Ironman ou pas? Je lui répétais de prendre ça un jour à la fois. Qu'il avait le choix de décider le matin même. Qu'au pire, il aurait son premier DNF (did not finish). Quelques jours avant la compétition, sa physiothérapeute lui a dit qu'elle ne pouvais pas l'empêcher de prendre le départ mais que son opinion professionnel était qu'il était mieux de ne pas faire l'Ironman. JP était déchiré. Elle a bien vu dans son regard sa déception et elle a eu le flash de lui conseiller un ''taping'' sur les côtes, afin de l'encourager à garder son dos droit en vélo. L'espoir est soudainement revenu.

Nous sommes partie de Montréal le vendredi matin. Aussitôt arrivés à Lake Placid, JP a sauté dans son wetsuit pour aller tester sa natation en eau libre. Test positif ... il a pris 33 minutes pour faire une boucle de 1,9 km quand normalement, en compétition, il prends entre 28 et 31 minutes. Ça regarde bien. Il doit seulement s'assurer de ne pas trop se faire donner des coups pendant la compétition. Imaginez nager avec 2600 autres athlètes ... ça ressemble souvent à un combat de boxe!!


Vendredi soir, c'était le souper des athlètes. Pasta ou carb loading, nous avons bien mangé. C'est très motivant comme soirée. Il y a les classiques ''Biggest looser''. ceux qui ont perdu le plus de poids pour faire un Ironman. Le gagnant, un homme qui a perdu 185 lbs. WOW. Et il a réussit son Ironman. Super inspirant. L'animateur nous a présenté les plus jeunes et les plus moins jeunes ... le plus jeune célébrait son 18ième anniversaire la veille de l'évènement!! Et le plus moins jeune avait 79 ans. Il a commencé à faire des Ironman à 60 ans et Lake Placid était son 19ième. Il a malheureusement dû abandonné à 6 miles de la fin pour causes de malaises. Mais WOW!!! Il avait l'air tellement jeune en plus, très loin de l'image que l'on se fait d'un homme de 79 ans. Pour clore la soirée, ils nous ont présentés les Heroes. À tous les ans, il y a une personne de choisi qui a un parcours particulier pour se rendre au Ironman. Et cette année, il y avait 3 héros ... Jean, France et Karine, du Club de Triathlon St-Lambert ... les trois survivant de la tragédie cycliste sur la 112. J'ai pleurée. Les trois ont terminés leur Ironman dimanche. Ils sont magnifique dans leur courage. Des vrais. Je leur souhaite beaucoup de force dans les prochains jours, quand la poussière va retomber. Je leur souhaite du courage pour continuer à vivre leur deuil.

Samedi, journée tranquille a préparer la compétition. Ma mère est venue nous rejoindre. Elle m'aidera avec Laurence pour que je puisses suivre mes amies et JP lors de la compétition. Merci maman !! xxx

Dimanche matin, debout à 3h00. Dans la voiture à 3h30 et dans le stationnement municipale de Lake Placid à 3h55. Ouf! C'est partie !!!


Jusqu'au départ, je réussie à croiser toutes mes amies. Il y avait Tri Girl, Isabelle et Catherine qui étaient tous là pour leur premier Ironman. Ce qui m'a marquée c'est leur calme relatif. Elles étaient prêtes et semblaient confiantes. Elles m'inspirent vraiment.

 Le traditionnel body marking ... une bénévole chanceuse, une affectation de bénévolat que j'aimerais bien avoir, hehe!!

JP et Eric. Un ami avec qui on partage les ironman à Lake Placid depuis 2004!!

La journée à passée vite. Après la natation, je suis allée courir. J'ai vu Catherine, Isabelle et mon chum sortir de l'eau. D'ailleurs, en sortant de l'eau, il m'a dit avoir reçu deux coups de pieds sur ses côtes du côté de sa fracture. Aoutch!


En vélo, j'ai encore vu Catherine, Iza et JP et en course à pied, j'ai vu tout le monde, sauf Catherine. Bref, c'était difficile d'être partout en même temps. En plus, je devais m'occuper de ma fille et m'assurer de la faire boire et manger à des heures raisonnable, etc. C'est de la gestion tout ça!! J'ai vécu des moments forts pendant la partie marathon de l'Ironman. Je me suis installée avec mes amis membre des club de triathlon Chickens et St-Lambert. Ils étaient des cheerleader EXTRAORDINAIRE. À chaque fois qu'on voyais un athlète connu du groupe ou un membre d'un club de triathlon québécois, tous chantais son nom en parfaite cadence. Il y avait de quoi faire voler nos athlètes. C'était très émouvant!

 JP a pris le temps de nous embrasser au début de son marathon, un peu pour nous remercier. Moment très émouvant pour nous tous car la préparation d'un Ironman, ça se fait avec le support de la famille et des amis!

video
JP qui après 18 km de course à pied. Mon enthousiasme nous fait rater le beau moment d'encouragement mais bon, j'étais très heureuse de le voir aussi en forme à cette étape du Ironman!

Mon chum allait bien. Son temps de natation m'a surpris ... 1h02 et des poussières. Son temps de vélo était dans ce qui m'avait prédit, dans le meilleur des mondes ... 5h47. Sa stratégie cette année (a part bien sûr de terminer en un morceau sans aggraver sa blessure!) a été d'être plus conservateur en vélo afin d'avoir assez d'énergie pour marcher le moins possible en course à pied et de faire, par conséquent, un bon temps de marathon. Et bien ce fut très payant. Il a couru son meilleur temps de marathon à l'intérieur d'un Ironman en 4h06. Alors au total, il a terminé son 8ième Ironman avec un deuxième meilleur temps à vie de 11h07min. 30 minutes de moins que son meilleur temps à Lake Placid. Avec une côte fracturée. Pfffffff. Trop fort! Inutile de vous dire à quel point il est content et à quel point je suis fière de lui. Il a enfin réussi à faire un Ironman presqu'à son goût. Pas parfait, mais pas loin. C'est merveilleux!!


J'ai été très émue de voir mes amies terminer leur premier Ironman. Émue et inspirée. Depuis le temps qu'elles en parlaient. Elles ont la piqûre ... ce ne sera pas leur dernier !!! Et moi, et bien je ne ferme pas la porte ... reste à voir si je peux mettre le temps et l'énergie à me débarrasser de ma peur de l'eau. Quand le temps sera venu, et je suis sûr que ça viendra un jour, j'y arriverai et qui sait, je vivrai l'Ironman en dedans, comme participante!

Récap. Semaine du 19 juillet

Semaine 1/16 pour le marathon de New York.
(avec un peu de retard, j'étais en mini vacances à Lake Placid. Récit à venir!)

Trop contente de ma semaine. J'ai réussie à faire ce que je devais faire malgré la folie du travail (j'étais de jour cette semaine, donc au bureau de 7h à 16h) et de la vie familiale. La motivation est à son comble, ce qui m'aide énormément!!  

Lundi: Repos
Après ma semaine dernière, j'avais besoin de ce congé!!

Mardi: 7.2 km de course à pied
Je suis allée courir tout de suite après le boulot. J'avais 45 minutes à courir avec des 4 accélérations de 15 secondes. Ça a bien été jusqu'au 4ième km où j'ai manqué un peu d'énergie. J'ai alors ralentie beaucoup pour m'assurer de pouvoir terminer mon entraînement sans avoir à marcher. Succès. Mais j'ai laissé tomber les accélérations, par manque d'énergie.

Mercredi: 7.17 km de course à pied
Dans un effort de maximiser mon temps, je suis partie du bureau en course à pied. J'ai fais des détours par le Parc Lafontaine. J'ai trouvé ça tellement génial de quitter le bureau en courant. C'est une façon parfaite de décrocher du stress professionnel et de passer en mode plaisir et vie personnelle. C'est clair que je vais répéter l'expérience. J'ai trop appréciée!

Jeudi: 7.89 km de course à pied
Belle sortie trèèès matinale :))

Vendredi: Repos
En route pour Lake Placid.

Samedi: 22.3 km de vélo
J'ai super mal organisée ma matinée et j'ai oublié ma nutrition au campus où je logeais pour la fin de semaine. L'heure du lunch arrivais trop vite et j'avais le ventre qui me criait famine avant même de partir pour mon 2h de vélo. J'ai pris une banane et je suis partie car je n'avais pas le temps de retarder mon départ. Bref. J'ai coupé ma sortie en deux car un, je n'avais pas l'énergie nécessaire pour grimper les magnifiques côtes de la route 86 et deux, mon dérailleur arrière m'a jouée des tours. Je dois absolument trouver un mécano compétent qui va me croire que ma chaîne saute sur tel et tel pignon, et ce, malgré que OUI, ma chaîne est correct, OUI, mes pignons ne sont pas prêts à être changer et OUIIII, mon dérailleur est en bonne condition. Fait chier ce bug!
Reste que ma petite ride était ma première en solo cette année alors je suis allée à mon rythme. Malgré mon manque d'énergie, ça roulait bien. Facile en haut de 30 km/h sur le plat. J'ai aussi très bien montée les côtes. Ça me met en confiance pour aller me taper quelques Camilien-Houde bientôt!!!

Dimanche: 12 km de course à pied
C'était le jour du Ironman Lake Placid. Le 8ième pour mon amoureux, le premier pour trois de mes amies. Je suis allée courir à 9h30 pendant qu'ils étaient sur leur vélo. J'ai fais 6 km à l'inverse du parcours de vélo. Il y avait beaucoup de spectateurs coureurs comme moi qui s'entraînaient pendant l'Ironman. C'était chouette comme ambiance. Sur le chemin du retour, ça grimpait pas mal et je n'ai pas marché une seule fois en montant les côtes. Je suis pas mal fière de moi. J'ai fais une pause sur la côte ''Papa Bear'' pour voir mon amoureux passer en vélo et je suis retournée à ma voiture en passant par le Starbucks car j'avais BESOIN d'un bon latté après cet entraînement.

Total de la semaine:
Temps total: 4h30
34.26 km de course à pied en 3h38
22.3 km de vélo en 52 minutes

Seul regret de ma semaine, pas de musculation. J'avoue trouver ça difficile de trouver du temps pour y aller. Il faudrait que j'y ailles à 20h, lorsque ma fille dort mais souvent, je suis trop épuisée pour me motiver à y aller. Je vais essayer de trouver une façon d'y aller cette semaine ...

jeudi 22 juillet 2010

Le prix à payer

Le prix à payer pour passer plus de temps avec ma fille lorsque je travail de jour (7h à 16h) c'est de courir lorsqu'elle dort. Comme je déteste courir tard le soir (ça m'empêche de bien dormir), le meilleur compromis pour moi est de courir tôt le matin. Et c'est très peu cher payé car j'adore la vie matinale. De temps en temps, je me paye une sortie qui, pour certains, est trop matinale.

Ce matin, j'étais debout à 4h30! Aoutch, je dormais dans un rare sommeil profond et confortable. C'est temps-ci, Laurence me réveille à toutes les nuits ... mais pas cette nuit! J'ai bu un petit jus d'orange pour me donner un boost d'énergie. Mon chum était debout. Il riait de moi car je le regardais avec des petits yeux fatigués et je n'arrêtais pas de dire que je suis folle. Lui, il me trouvais chanceuse. Il faut croire que nous somme vraiment fait pour être ensemble!! Je suis allée me chercher un peu de motivation sur le web. J'ai lu ça: You have a choice. You can throw in the towel, or you can use it to wipe the sweat off your face. Ça m'a motivée!  

À 4h55, j'étais dehors et c'était un départ. J'avais les jambes endormis. La tête aussi. Il fallait que je me parle pour me dire de bien lever mes jambes, afin de ne pas m'accrocher dans un trou de trottoir. Ouf! Les 4 premiers km étaient leeeeeeent. Mais les presque 4 autres (j'ai couru 7,89 km, hehe!), j'étais dans mon rythme normal, réveillée, heureuse d'être là, au moment présent. Un cadeau.

Je me suis fais un parcours urbain. Il est rare que je cours dans les rues plus achalandés de Montréal le jour. Un, à cause des feux de circulations et deux, je préfères les parcs car c'est plus tranquille et plus zen. Mais le matin comme ça, il y a peu de voitures alors je n'attends presque pas aux lumières. Je suis allée vers l'ouest par la rue Rachel. Puis, j'ai couru vers le nord sur De Lorimier. Il y avait des faux plats qui m'ont bien fait travailler. Je suis revenu vers l'est par Beaubien. J'ADORE cette rue. Surtout près du cinéma. J'habiterais ce quartier volontier!! Retour chez moi par St-Michel.

Mine de rien, je dois apporter des changements à mon horaire depuis que j'ai repris le travail. Comme je suis partie pour TOUTE la journée, j'ai toujours très hâte d'arriver à la maison pour voir ma petite famille. Alors l'idée d'aller m'entraîner le soir me plaîs de moins en moins. Je ne dis pas que je ne le ferai jamais mais disons que je vais m'arranger pour que ça arrive le moins souvent possible. Mon temps avec ma fille est très important pour moi. Je ne veux pas passer à côté de ça. Mais je ne veux pas sacrifier ma vie sportive non plus. Donc, je cours le matin très tôt, je peux utiliser mes temps de lunch pour m'entraîner et je peux partir du bureau en courant pour revenir à la maison, chose que j'ai fais hier. C'était GÉNIAL. Je suis arrivée chez moi seulement 15 minutes plus tard que normalement alors je considère que c'est un temps bien utilisée. Je cours au lieu de m'enfermer dans le métro. Trop génial. En plus, ça brise parfaitement le rythme de vie professionnel en partant à courir du bureau, on passe plus vite en mode plaisir et vie personnelle. Ça aide à décrocher.

Je suis encore en mode adaptation au retour au travail et je me cherche encore des solutions pour maximiser mon temps. J'expérimente et je m'amuse à travers tout ça. Le prix est pas cher payé car en bout de ligne, si je cours, je suis heureuse et plus je passe du temps de qualité avec ma famille, plus je me sens comblée. Je ne peux donc pas me tromper :)

mardi 20 juillet 2010

Entraînement pour le Marathon de NY

Cette semaine, je commence mon entraînement pour le marathon de NY. J'en rêve depuis longtemps de ce marathon. Certains d'entre vous se souviendrons comment j'ai eu mon ''spot''! Car vous vous en doutez-bien, je ne suis pas assez rapide pour m'être qualifié par un temps afin d'y participer ... !! Et honnêtement, ce n'est vraiment pas un but que j'ai, de me qualifier par un temps.

En 2009, pendant ma grossesse, j'ai décidée de m'inscire dans l'espoir de ne PAS être pigée. Car à la loterie du marathon de NY, si nous ne sommes pas pigés après 3 ans, la quatrième est garantie. Je me suis donc dit qu'il valait mieux que je m'y prenne d'avance. Et comme je ne gagne JAMAIS rien dans les tirages, je croyais très sincèrement que ça allait prendre 4 ans pour avoir ma place. Et bien non, à ma grande surprise, j'ai été pigée pour l'édition de novembre 2009 ... 5 mois après mon accouchement. Aoutch. C'est clair que ce n'étais pas une bonne idée d'y participer. J'ai donc dû annuler ma participation et payer mon inscription non-remboursable (près de 300$ ... re-aoutch!). La bonne nouvelle est que je peux garder mon spot pour l'année suivante mais j'ai quand même dû payer encore les frais d'inscriptions. re-re-aoutch. Ouf! Ce marathon va me coûter cher. Par contre, j'ai la chance d'avoir un pied à terre à Brooklyn. Donc, pas de frais d'hôtel pour moi et mes supporteurs. Yééééé!!!

Inutile de vous dire que mon but PREMIER est de me rendre à la ligne de départ, sans blessures. Comme j'ai eu un printemps pas évident avec ma chute, j'ai un peu laissée tomber mon objectif de temps. Je vais plutôt opter pour un objectif d'entraînement sans blessure qui me permettra de courir et jogguer ce marathon, dans l'allégresse et le bonheur de vivre chaque instants, chaque pas couru. 

Donc, voici mon entraînement!!!
5 jours de course à pied par semaine et un entraînement en durée et non en distance. C'est la première fois que je vais courir de cette façon. Fini mon obsession du chiffre rond. Si je cours 5.3 km en 30 minutes, je vais laisser tomber les 700 m qui me manque pour avoir un chiffre rond. C'est le 30 minutes qui compte!!

Comme je suis aussi une cycliste, je vais me permettre de remplacer certains entraînement de course à pied par du vélo. Par exemple, si je veux me payer une longue sortie de vélo le dimanche, je vais prendre congé le mercredi et faire le double du temps en vélo que j'étais supposée faire le mercredi et le dimanche inclusivement. Je vais toujours m'assurer de courir 3 à 4 fois minimum par semaine et faire 1 à 2 sorties de vélos. La musculation aussi fera partie de mon entraînement. 1 à 2 fois par semaine, selon mes disponibilités. Car ma priorité, c'est ma vie de famille alors si j'ai à couper en quelque part, ce sera la muscu. Tant mieux si je peux en faire souvent. J'aimerais ça. J'en ai besoin!


Légende et explications

ER: Endurance run = Effort d’endurance fondamentale, facile et je peux parler en courant.

HR: Hill Repeats = Courir les côtes le plus vite possible tout en considérant le nombre de côtes à faire, donc, trouver le rythme pour tous les réussir. Jogguer ou marcher les descentes.

IR: Interval Run = Inclure 10 à 15 minutes de réchauffement et de cool-down entre les intervalles.

TR: Tempo Run = 5 à 10% plus rapide que le pace marathon.

RBI: Rest Between Intervals = Jog lent de 90 secondes (sauf ceux qui sont indiqué autrement) entre les intervalles.


Voilà!!! C'est partie :)))

dimanche 18 juillet 2010

Récap. Semaine du 12 juillet

J'ai vraiment passée une belle semaine d'entraînement. 6 jours sur 7 avec 3 sorties de vélo, 3 sorties de course à pied et de la musculation. Je me sens prête à commencer mon entraînement spécifique au marathon de NY!! 

Lundi: 20.25 km de vélo
Première sortie post bobo au poignet. Je suis allée me tester pas trop loin de chez moi, au Parc Maisonneuve. Je n'aime pas ça tourner en rond mais c'est mieux que rien. J'étais contente d'être sur mon vélo. Il/ça me manquait. Je me suis fais 3 - 4 km en bonne intensité et le reste, mollo. Heureuse!

Mardi: 5.9 km de course à pied + 60 minutes de musculation
Retour au gym pour moi. J'ai comme objectif de perdre du poids; 14 lbs pour être plus précise! Avec mon entraînement de course à pied, j'ajoute 2 séances intenses de musculation. C'est ma kinésiologue Sophie qui m'a monté le programme. Et s'en est tout un!!!
J'ai commencé par un réchauffement de 5 km de course à pied, mollo sur le tapis roulant. J'ai pratiqué mon dépôt de pied au sol et la position de mes bras. Ça fait du bien de travailler notre technique de temps en temps.
Ensuite, j'ai fais des mini circuits qui a fait travailler surtout mon tronc mais tout le reste du corps aussi. C'était super le fun. Je travail en endurance musculaire, un peu en puissance et c'est assez cardio merci! Si j'avais le temps, je l'écrirais en détail mais c'est long à faire et oui, le temps me manque!

Mercredi: 40.62 km de vélo
Ça faisait longtemps que j'avais envie de rouler avec mon amie Véronique. Comme nos horaires respectifs nous le permettaient, nous nous sommes rejointes à 6hrs pour une ride mollo sur du plat. Comme nous avions pas 56 choix, nous avons pris Notre-Dame. Ouf! Pas très très zen comme sortie mais j'étais heureuse de rouler avec mon amie, enfin! Fait cocasse, j'ai eu une crevaison après 5 km en sautant une chaîne de trottoir, ma chambre à air arrière a éclartée, hehe! Ceux qui lisent le blogue de Véronique trouverons certes ironique que j'ai crevé avec elle; la reine des crevaisons, un titre qu'elle aimerait certainement ne pas avoir mais bon! J'ai changé le tout toute seule comme une grande et nous étions reparties, genre 10 minutes plus tard! Je me sentais bien sur mon vélo. Je commence tranquillement à reprendre confiance. Je me sens redevenir une cycliste!

Jeudi: Repos
Bien mérité!

Vendredi: 8.94 km de course à pied
Belle sortie dans les rues du Plateau. J'étais contente de courir plus que 6 km sans avoir mal au mollet. C'est rassurant!

Samedi: 58.36 km de vélo
Je me suis payé une sortie matinale avec mon amie Mélanie. Stationnée à Dorval, nous avons roulé jusqu'à Cap Saint-Jacques en passant par Senneville. J'aime beaucoup rouler à Senneville. Il y a beaucoup d'arbres, peu de voitures et quelques vallons. C'est très agréable. Après une pause trempage de pieds à la plage du parc Cap Saint-Jacques, nous avons bien roulé avec un vent un peu plus favorable. Une sortie mollo qui commence bien la fin de semaine!


Dimanche: 11.49 km de course à pied
Je suis partie tôt avec Laurence dans le Chariot. J'ai couru très lentement car j'étais fatiguée, j'avais le poids du Chariot à pousser et la chaleur était quand même un peu un facteur. Après avoir lâcher prise sur le goût de courir vite, je me suis bien amusée au Parc Maisonneuve. L'ambiance était très agréable avec tous les coureurs. J'ai même vu un couple d'amis avec leur deux garçons. Je suis très fière de cette sortie!!

Total de la semaine:
60 minutes de musculation
26.14 km de course à pied en 2h 45min.
119.23 km de vélo en 5h 12min.
Donc, près de 9 heures d'entraînement. Trop contente !!!

mardi 13 juillet 2010

Une nouvelle Vainqueurs !!!



Lors de la prise de photo annuelle du club, je n'avais personne pour surveiller ma petite fille alors je l'ai amené sur moi pour la photo. Je ne croyais pas qu'on allait la voir à ce point. Ça me fait rire ... future Vainqueurs ou pas, elle aura été dans une photo officielle !!! Pouvez-vous la/nous trouver?
Ironiquement, devant elle, s'y trouve deux génération de coureuses sprint qui se sont démarqué/qui se démarque sur la scène national. hihihi!!

dimanche 11 juillet 2010

Récap. Semaine du 5 juillet

Une semaine de repos/reprise et de réflexion! 

Lundi à mercredi: Repos
Toujours mal au mollet, j'attends d'aller mieux pour bouger. Et puis la canicule m'assomme. Ça fait (un peu) mon affaire d'être en repos !!!

Jeudi: 800m de natation
Je commence à aller mieux alors j'ai décidée d'accompagner mon amie Véro à la piscine en soirée pour tester mon mollet dans l'eau. Ça a super bien été, zéro douleurs. Ça m'encourage beaucoup car je me dis qu'au pire, je peux ''nager''!!!

Vendredi et samedi: Repos 

Dimanche: 6 km de course à pied
Il y a deux semaines, mon amoureux a eu un accident de vélo. Il a une côte de fracturé. Dans deux semaines, le 25 juillet, il est supposé prendre le départ de son 8ième Ironman (5ième à Lake Placid). Hier, il est allé faire du vélo stationnaire au gym et il s'est risqué un 25 minutes de tapis roulant. Sa première sortie de course à pied depuis l'accident. Ce matin, je lui ai offert de venir se tester dehors, dans la vrai vie, avec moi et notre fille dans le Chariot. Il a accepté et j'ai poussée Laurence. Nous avons couru très lentement. 6 km avec une moyenne de 6:48min./km. N'empêche que ça nous a permis de tester nos blessures. Moi, ça faisait 10 jours que je n'avais pas couru. Mon mollet et mon genou ne sont pas complètement guérit mais je sens que je peux courir entre 30 et 40 minutes, très mollo, sans trop me nuire. Je suis donc très encouragée. Mon amoureux lui avait des petites douleurs en courant mais pas assez pour marcher. Ceci-dit, il ne pouvait pas courir plus vite. Ça lui a donné de l'espoir pour au moins prendre le départ de l'Ironman et voir jusqu'où il peut se rendre ... reste à tester sa natation! Après cette sortie, nous nous sommes installés dans le salon avec nos sacs de glace. Cute moment de famille!!

***************************

J'ai trouvé ça difficile (me suis sentie un peu coupable!) jeudi d'être partie toute la journée au boulot (6h30 à 16h30), revenir une petite heure et demi pour souper/jouer avec ma fille et repartir pour nager. Je suis revenu juste à temps pour le dodo, j'étais fière de ça! Je ne peux pas me permettre ce genre de sortie de soirée trop souvent par contre. Pas pour l'instant en tout cas ... mon temps avec ma fille est très précieux pour moi. Je veux essayer de maximiser mon temps à l'extérieur de la maison. J'ai quelques stratégies en tête pour les prochaines semaine car je vais continuer à aller nager! En plus, à partir de mardi, je commence la musculation 2 x par semaines. Par contre, j'ai la chance de travailler une semaine sur deux de jour et de soir. Mes semaines de soir seront plus facile à gérer!

Mon poignet commence a aller mieux. Assez pour envisager une petite ride de vélo mollo la semaine prochaine pour me tester. Et mon entraînement pour le marathon de NY commence la semaine du 19 juillet. Mais je ne pense pas être capable de faire du volume à cause de mon mollet/genou droit. J'ai comme plan d'aller voir une physiothérapeute pour évaluer le tout. Je soupçonne des changements dans ma biomécanique de mon genou droit suite à ma chute. Je dois en prendre soin si je veux courir le marathon de NY. Beaucoup de pain sur la planche dans les prochaines semaines. Mais je suis motivée.

dimanche 4 juillet 2010

Récap. Semaine du 28 juin

Lundi: Repos
Journée hyper occupée de toute façon!!

Mardi: 7.94 km
Entraînement sur piste avec les Vainqueurs. J'ai couru:
2.7 km de réchauffement,
3 x 400m (200 jog + 200 marche,
4 x 200m (50 jog + 150 marche),
4 x 50m de 50 à 75% (50 marche),
1 x 400m (400 marche),
1.9 km de cool-down.

J'ai beaucoup appréciée mon entraînement. J'ai trouvé ça relativement facile mais je ne me sens pas encore prête à courir dans la vague 3 (j'étais dans la vague 4 ce soir). Mon genou droit (genou de ma chute) me donne encore un peu de troubles et j'ai sentie des raideurs dans mon mollet de la même jambe ... alors j'aime mieux être conservatrice!!

Mercredi: Repos
J'aurais beaucoup aimée aller courir avec le groupe de Lululemon St-Denis mais j'ai trèèès mal aux jambes. Je crois que j'en ai trop demandé à mes muscles hier. J'ai un peu mal au mollet droit. Ça m'inquiète un peu.

Jeudi: 5 km de course à pied
J'étais encore courbaturée mais pas assez pour ne pas courir mollo. Le dernier km a été pénible. Grosse douleur au mollet droit. Je crois avoir une déchirure musculaire. J'ai passée l'après-midi à mettre de la glace et de la chaleur. Espérons une guérison rapide ...

Vendredi à dimanche: Repos/blessure
C'est confirmé, j'ai quelque chose au mollet droit. Je soupçonne un déchirement musculaire. Samedi, croyant aller mieux, je me suis laissée emportée par mon enthousiasme en sautillant dans une côte descendante et mon mollet m'a fait vraiment mal. Tellement que j'avais de la difficulté à marcher. Argh. Glace et patience au menu. Je vais peut-être aller faire de la physiothérapie. J'y songe. Chose certaine, la semaine prochaine, je vais aller à la piscine. Question de bouger un peu.

dimanche 27 juin 2010

Récap. Semaine du 21 juin

Ouf! Semaine relaxe, voir pathétique ... un peu trop à mon goût. Mais bon, c'est ça la vie, c'est à moi d'être mieux organisée/motivée!!

Lundi à jeudi: Repos
Mon intention première était de prendre seulement lundi et mardi en repos mais disons que mercredi et jeudi, dame nature m'a donnée des pas pire crampes et c'était difficile côté énergie. J'étais déçu et je me sentais moche. Haaaaa, cette période du mois ... pas toujours facile dans mon cas!

Vendredi: 7 km de course à pied
J'avais encore pas mal de douleurs mais j'en avais aussi très marre de ne pas courir alors j'ai pris deux tylenols et je suis partie au Parc Maisonneuve. J'avais du spring dans les jambes. Ça courait vite, j'en avais besoin. C'était un lendemain de veille au Parc Maisonneuve ... beaucoup de travailleurs qui ramassaient les déchets du spectacle de la Saint-Jean. Désolant décors.

Samedi et dimanche: Repos
Après ma sortie de vendredi, j'avais une petite douleur inquiétante au genou droit alors je me suis reposé/masser le genou toute la journée. Pendant ce temps, mon amoureux roulais sa dernière grosse sortie de vélo pré ironman de Lake Placid. Il a eu un accident. Histoire courte, il s'est fait frappé par un SUV qui croyait avoir le temps de passer devant JP. Conséquence, fracture aux côtes du côté droit ... snif! Alors dimanche, je n'ai rien fait. En plus, j'ai super mal au cou (un noeud sur mon trapèze je crois, chaleur glace toute la journée, argh!) et j'étais inquiètes pour mon chum. Tant pis pour la course à pied ... mon genou va bénéficier d'un jour de plus de repos.

mercredi 23 juin 2010

Avez-vous votre autocollant Je partage la route ?



Depuis la tragique mort des trois triathlètes sur la 112, la communauté cycliste et triathlète s'est mobilisée et continue à travailler fort pour faire valoir notre droit à la sécurité sur les routes du Québec.

Parmi beaucoup de projets, il y a celui de l'autocollant Je partage la route. Vous pouvez aller sur le site web et vous en imprimer un à coller sur votre voiture et l'autre, à coller sur votre vélo. Car nous aussi, cyclistes, partageons la route avec les automobilistes et les piétons !!



J'en ai 3 à donner. Alors je lance un petit concours!!!
Pour en gagner un, laissez-moi un message et dites-moi ce que vous voulez améliorer dans votre comportement sur la route, que ce soit comme piéton, cycliste ou automobiliste. Vous avez jusqu'à dimanche pour me répondre. Ne me laissez pas vos coordonnés ici. Je vous contacterez si vous gagnez.

Perso, depuis les accidents, je suis plus attentive de mon environnement immédiat et pour courtoise envers les autres. Plus patiente aussi. C'est un effort quotidien mais qui en vaut la peine. Ça me rend de bonne humeur en fait, la courtoisie ... même si certains le prennent pour acquis. Je me dis que c'est tant pis pour eux!

à vous!

dimanche 20 juin 2010

Récap. Semaine du 14 juin

J'étais en congé de lundi à mercredi. Vraiment une chouette semaine. Ça va super bien!!

Lundi: Repos
Je suis allée à l'Aquadôme de Lasalle avec ma fille et mon chum pour essayer la pataugeoire. Laurence aime l'eau. Elle a essayée d'y mettre son visage. On a eu droit à quelques réactions drôles. Bel après-midi!

Mardi: 7.62 km de course à pied
Réchauffement en allant à la piste. Test de 3000 mètres. Cool-down en revenant à la maison, très mollo et en bonne compagnie.

Mercredi: 15.39 km de course à pied
Moi, j'adore courir sous la pluie. Ce soir, j'ai été servie. Je me suis rendu au Lululemon St-Denis en courant (3.9 km). De là, j'ai couru un peu avec la gang sur le Mont-Royal avant de rebrousser chemin, avant eux, pour revenir chez moi. Je me sentais bien. J'aurais voulu courir bien plus longtemps. En fait, la seule raison qui m'a arrêté c'est que j'avais faim. Sinon, je crois bien que je me serais payée un demi marathon. Ça m'a fait du bien de juste courir et longtemps. Ça me manquait. J'ai essayée ma nouvelle veste d'hydratation Nathan et j'ai vraiment ADORÉE ça. Moi, la ceinture Fuel Belt, je ne suis pas capable de supporter ça. La bouteille à la main, c'était un bon compromis mais j'étais tannée de la tension que ça me faisait à l'épaule. Une amie m'a convaincu de l'acheter et mon dieu que je ne regrette pas. Comme ais-je pu m'en passer. J'ai maintenant trop hâte à mes longues sorties!!!

Jeudi: Repos
Les jambes vont bien mais j'ai de l'acide lactique dans les cuisses. Sans surprises avec mes deux derniers entraînements :)

Vendredi: 6 km de course à pied
J'avais une seule possibilité pour courir aujourd'hui et c'était avant le boulot, qui commence à 7h le matin. Je me suis donc levé à 4h05 pour partir à 4h25. Ouaip! Les jambes sont lourdes à cette heure-là. J'étais leeeeeeeente! Je l'avoue, j'ai un malin plaisir à me ''payer'' un really early bird de temps en temps. J'aime ça courir quand tout le monde dort. C'est zen. Presque pas d'autos, le soleil commence à se pointer le nez, ça part très bien une journée!! J'ai eu BEAUCOUP d'énergie toute la journée. Aucun doute que mon heure manqué de sommeil ne m'a pas manqué ;)

Samedi: 2.56 km de course à pied
OUF!!! J'étais à Saint-Malo dans les Cantons de l'est avec la gang de Vélocia pour la classique ride du Pingouin. Comme je ne peux pas faire de vélo, j'y étais pour accompagner mon amoureux qui lui, s'est tapé 140 km de côtes et 45 minutes de course à pied ... dans les côtes. Car des côtes, c'est tout ce qu'il y a à Saint-Malo. Pas l'ombre d'un seul plat. Ne reculant devant rien, et ce, malgré ma fatigue et la grosse chaleur humide, j'ai installée Laurence dans son Chariot et j'ai essayée d'aller courir. Hahahahahahaha! C'était ri-di-cu-le. Difficile comme ça ne se peut pas, j'ai décidée que ça ne valait pas la peine de me battre contre cette souffrance et de simplement aller m'étendre sous un arbre, dans l'herbe et me reposer. Bonheur!

Dimanche: 5 km de course à pied
Le propriétaire du B&B où je logeais à Magog m'avait préparé un bon jus de fruit dans le mini frigo à l'étage des chambres. Après l'avoir bu, je me suis préparée pour aller courir près du Lac Memphrémagog. Le temps était humide. J'ai eu une pensée pour le Mont Royal Summit Quest. C'était aujourd'hui que je devais courir mon premier 50 km. Je l'avoue, malgré un léger pincement au cœur, je ne regrette pas une seconde ma décision de ne pas y prendre part. Je n'aurais pas pu le courir comme je l'aurais voulu. J'étais fatiguée ce matin encore. Je crois que j'ai assez donnée cette semaine!!

*************************

Je termine ma semaine avec 37 km de course à pied avec un test de 3000m. Je suis contente. La semaine prochaine, je prends ça relaxe en m'offrant une semaine de récupération. J'espère pouvoir rouler bientôt. Mon poignet me fait encore trop mal dans certaines situations, ont dirait que j'ai peur de prendre mon vélo pour ne pas me mettre en situation où la douleur serait trop intense pour réagir. En tout cas ... ça fait travailler ma patience ...

mardi 15 juin 2010

Test de 3000 m - résultat !

Je ne suis pas déçu ni très contente de ma performance de ce soir. J'avais deux objectifs.
Le premier, battre ou égaler mon temps de 2008 (14:41) et le deuxième, avoir un rythme moyen en bas de 5:00/h. J'ai atteint le deuxième objectif. J'en suis fort heureuse.

J'ai couru ce 3000m en 14:54. Il faut dire que depuis ma chute, je n'ai pas fait de vitesse dans mes entraînements. Et je l'ai sentie pendant la course. Je n'avais pas ce qui me fallait dans mon souffle pour y arriver.

Voici mes splits à tous les 400m:

1. 400m: 01:49 (4:33/km) - allooooo, partie trop vite!!

2. 800m: 01:51 (4:39/km) - Après ce tour, j'ai compris que je n'allais pas réussir mon temps. J'ai décidée de ralentir un petit peu, pour sauver les meubles et espérer accélérer à la fin.

3. 1200m: 01:58 (4:56/km) Plus confortable, sans toutefois être trop confortable ...

4. 1600m: 02:02 (5:05/km) Ark! J'haïs ça les courtes distances ...

5: 2000m: 02:05 (5:13/km) Mon pire tour, j'avais hâte de finir!!!

6: 2400m: 2:03 (5:08/km) J'ai vraiment essayée d'accélérer mais ça n'avançait pas plus vite. Mon ami Guillaume m'a crié, pour m'encourager : ''C'est le fun!''. Hehe, ouain ;) C'est aussi pendant ce tour que mon amie Véro m'a dépassée. Ça m'a rappelée de beaux souvenirs du temps qu'on couraient ensemble dans les Vainqueurs. Je l'ai encouragée avec le peu de voix qu'il me restait!!! 

7: 2800m: 02:04 (5:12/km) Pathétique tour.

8: 3000m: 00:58 (4:39/km) J'ai sprinté les derniers 100m ce qui explique ma vitesse. J'ai tout donnée.


Total: 14:54 (4:57/km)

Je sais qu'avec un peu plus d'entraînement, je peux aller plus vite. Ça me motive à reprendre les intervalles. Je crois que mon genou est prêt ... je n'ai pas sentie de douleurs pendant le test. Belle victoire!!!

Je vous laisse avec ma face de sprint final. Ouf! Je n'ai pas d'orgueil !!!

lundi 14 juin 2010

Test de 3000 m - une invitation !

Le club de course à pied Vainqueurs, dont je suis membre, organise un test annuel de 3000 mètres. C'est un évènement ouvert à tous, peu importe votre niveau. C'est gratuit et vous n'êtes pas obligé d'être membre du club pour participer.

C'est une occasion parfaite pour se tester. Voir où nous en sommes dans notre entraînement. Je vous invite à y participer. J'y serai. On va souffrir. Ça fait mal un 3000 mètres. En fait, j'haïs ça les courtes distances. Avec passion. Mais bon, c'est payant aussi. Et ça, j'aime ça.

En 2008, j'avais couru en 14m41s. Ouf. J'espère pouvoir faire mieux. J'en doute mais on verra!!

Vous y serez?

Les infos sur le site des Vainqueurs ... en gros, c'est demain, mardi le 15 juin à 19h00 à la piste Étienne Desmarteau.

dimanche 13 juin 2010

Récap. Semaine du 7 juin

Toujours dans mon retour progressif à la course à pied post chute, j'ai terminé la semaine avec 28 km en 4 sorties. Je suis contente. Je ne me sens pas fatiguée, je ne pousse pas trop et mon genou répond très bien. Je vais continuer à garder un rythme de 4 sorties par semaine tout en augmentant graduellement la charge. Lorsque j'aurai un minimum de 40 km dans une semaine, l'entraînement pour le marathon de NY commencera!!


Lundi: Repos
Retour au travail après 15 mois. On prends ça relaxe !!

Mardi: 7 km de course à pied
Je suis allée courir dans le vieux-port de Montréal sur l'heure du lunch. Très agréable sortie avec un méchant vent de face au retour. J'ai eu du fun !!!

Mercredi: 5 km de course à pied
Je n'avais pas grand temps pour courir alors j'ai fait un entrainement très efficace sur l'heure du lunch en m'assurant de faire le plus de côtes possible sur mon parcours. J'aime ça courir le midi. Je reviens hyper oxygénée et je suis très efficace en après-midi. Pas de down post-lunch.

Jeudi et vendredi: Repos

Samedi: 10 km de course à pied
Je me suis levée tôt avec la ferme intention de me consacrer une heure juste pour moi et mes jambes. Je suis allée courir au Jardin Botanique à 6h30. J'ai couru parmi les canards et les grenouilles dans un esprit de zénitude qui m'a fait tellement de bien. J'étais presque seule au parc. J'ai beaucoup travaillée ma position de bras et ma cadence. J'ai vraiment trouvé ça facile. J'aurais pu courir un autre 10 km sans aucun doute. Mais j'aime mieux rester conservatrice et respecter un rythme graduel afin de m'assurer d'arriver au mois d'août prête pour un entraînement de marathon. Je suis sage :)

Dimanche: 6 km de course à pied
Ce matin, levé tôt pour une sortie en famille. À 6h30, mon amoureux poussait Laurence dans le Chariot et nous avons couru ensemble au Jardin Botanique. J'avais les jambes un peu lourdes alors je n'ai pas trop poussée pour me garder de l'énergie pour mardi; un test de 3000m. Je vous en reparles!!

*************************

Rouler me manques. Mon poignet va un peu mieux mais je ne peux pas mettre de pression sur celui-ci. Donc je ne trouves pas ça ''safe'' de faire du vélo. Je dois vraiment attendre de ne plus avoir de douleurs. Le médecin m'avais dit 6 à 8 semaines. Je crois bien qu'il avait raison! Une chance que je peux courir ....

dimanche 6 juin 2010

Récap. Semaine du 31 mai

Je suis contente, j'ai couru 3 fois cette semaine. Retour progressif et ça va bien!!

Lundi: Repos
Bien mérité après une grosse fin de semaine remplie d'activités!

Mardi: 6 km de course à pied
Décidément, ça va bien de ce coté. Sortie facile sous la pluie avec une moyenne de 5:47 du km. Je suis contente!!

Mercredi: 1.2 km + 8 km de course à pied
En ce National Running Day, j'ai fêté cette journée en grande (l'année dernière, je n'ai pas pu la fêter, j'étais en train d'accoucher, hehe!!). En matinée, je suis allée à la piste de 400m de mon quartier avec une amie qui veut recommencer à courir. Elle a couru de façon compétitive il y a 20 ans, lorsqu'elle était étudiante. Son père était marathonien. Elle connaît bien le sport et veut s'y remettre, de la bonne façon. Bien humblement, je l'ai observé courir et je lui ai donné quelques conseils sur sa technique qui est déjà très bonne naturellement. C'était chouette comme matinée!
En fin de journée, je suis allée rejoindre le groupe de course à pied de la boutique Lululemon sur St-Denis. Nous avions le choix entre 7.5 km et 4 km. J'ai pris le 7.5!! Nous sommes allés à la montagne jusqu'aux fameux escaliers que nous avons montés deux fois ... la première, une marche à la fois et la deuxième, deux marches à la fois. Comment on dit ça .... AOUTCH!! Mon cardio était dans le tapis. J'aurais voulu revenir chez moi en courant mais j'étais vraiment trop fatiguée. J'ai couru jusqu'à l'autobus pour arrondir le tout à 8 km. Payant comme entraînement!!

Jeudi: Repos
Sommes toute, pas trop courbaturée de ma sortie d'hier!

Vendredi: 7 km de course à pied
Je le sentais dans ma cuisse droite avant de sortir que j'allais avoir les jambes lourdes. Ouf! Je ne me suis pas trompé. Et je constate que je dois recommencer à m'acclimater à la chaleur et l'humidité. Donc, difficile sortie mais j'ai pris ça mollo et j'ai respecté la limite que mon corps m'a imposé. Je suis tellement juste très beaucoup contente (!!!) de courir pour une troisième fois cette semaine. Le bonheur :)

Samedi: Repos
J'étais scap. Mauvaise nuit. Laurence m'a réveillée à minuit et à 2h. J'ai pu me rendormir qu'à 4h. Bref. Je me suis concentrée sur ma préparation de party d'anniversaire. Journée assez zen sommes toute!

Dimanche: Repos
Party inoubliable pour l'anniversaire de ma fille. Que du bonheur. Épuisée. Retour au boulot demain ... dodo!!!

mercredi 2 juin 2010

Un an

Aujourd'hui, il y a un an, j'entrais à l'hôpital pour me faire induire. J'avais 38 semaine et 3 jours de fait et les médecins ont trouvé que le temps était parfait pour provoquer la naissance de Laurence, avant que je risque de faire une prééclampsie. 47 heures 33 minutes plus tard, le 4 juin 2009 à 15h33, ma fille, ma petite pitchounette est née, dans le plus grand bonheur de ses parents. C'est sans aucun doute la plus belle journée de ma vie. Un point tournant.


Les mois précédents cette naissance, tout le monde me disait que ma vie allait changer. Je ne l'ai pas compris à quel point tout de suite après sa naissance. Je l'ai compris par des petites expériences dans l'année qui vient de se terminer. En fait, la maternité, ça se vie pour être comprise.

Enceinte, je voyais ma grossesse comme un temps de sacrifice. C'est la coureuse/cycliste en moi qui se sentais mise de côté pour prendre le temps de porter mon bébé. C'était TOUT un changement pour moi, d'être dans l'attente et dans l'arrêt de ma vie sportive. J'avoue avoir été souvent jalouse de mon chum qui lui, s'entraînait pour son Ironman. J'étais vraiment très contente d'être enceinte car je désirais beaucoup ce bébé mais je n'aimais pas ça être enceinte et ce que ça faisait à mon corps. Il faut dire que je ne l'ai pas eu facile avec ma médication assommante, mes inquiétudes pour le développement de mon bébé et mon dernier trimestre qui m'a presque mis au lit. Mais aujourd'hui, un an plus tard, si je choisie d'avoir un deuxième enfant, je sais que je ne vais pas considérer ce temps de grossesse comme un temps de sacrifice; je vais le considérer comme un temps de grand privilège.

J'aimerais ça avoir un autre enfant. Mais ça ne vient pas sans grand questionnement et sans peur également. De un, je dois attendre de voir si JP en veux un autre car sans son accord, on oublie ça. Deux, c'est certain que j'aurai une grossesse à risque. Je ne peux pas passer à côté, c'est ma haute pression chronique qui m'y prédispose. Mon médecin m'a dit que j'avais 1 chance sur 3 de faire une prééclampsie. Je trouve ça beaucoup et ça me fait peur. D'un autre côté, j'ai 70% des chances que tout se passe bien et je serai bien suivie tout le long de ma grossesse. Ça, c'est rassurant. Je ne veux pas passer à côté d'une autre grossesse à cause de cette peur; 30% de chance de complications ... complications qui peuvent être fatales, dans le pire des cas. On dirait que j'ai besoin d'être rassurée par mes médecins avant de décider si je veux tomber enceinte l'année prochaine. J'ai encore le temps d'y penser mais pas trop car plus j'attends, plus mes risques augmentent. C'est donc déjà entendu entre JP et moi que si ça ne se passe pas l'année prochaine, la famille sera complète. Alors c'est à suivre ... disons que je mets mes projets de 2011 sur la glace ... on verra :)

J'ai découvert tout pleins de choses sur moi dans cette dernière année.
J'ai découvert que j'aime ça être une maman. Je savais que j'allais aimer mon bébé mais j'avais un peu peur de devenir une maman. Ça fait drôle à dire mais je ne savais pas que j'aimerais ça à CE point. C'est que il y a beaucoup de magie dans la découverte de l'amour inconditionnel. À la fête des mères, j'ai parlé à ma mère à la première heure car j'avais besoin de lui dire que maintenant, je la comprends. Je comprends à quel point elle peut m'aimer. Être mère me fait voir ma mère d'une autre façon. Ça me fait voir les mères d'un autre œil. Lorsque les trois triathlètes se sont fait happées mortellement sur la 112 au mois de mai, une de mes premières pensées fut pour leur mère. Ça m'a fait mal. Être mère, c'est aussi ça, avoir peur de perdre notre vie ou la vie de notre enfant. C'est nouveau comme sentiment. Ça ne me hante pas à tous les jours mais c'est là, comme un instinct.
 

Ma vision de ma vie en générale et aussi de ma vie sportive a un peu changé. Avant Laurence, le centre de ma vie était le sport et les compétitions. Je planifiais tout en conséquence de ça. Post Laurence, je me sens plus relaxe et moins rigide avec mes horaires. Laurence a apporté encore plus d'équilibre dans ma vie. Ma blessure causée par la chute a été plus facile à digérer cette fois-ci. C'est certain que j'aurais aimée ne pas me blesser et enfin courir mon premier vrai ultra marathon pour lequel j'étais réellement très bien préparée mais j'ai accepté plus facilement ce ''sort'' on dirait. Et je crois que c'est beaucoup à cause de ma nouvelle vie de maman. Celle-ci me permet d'être capable d'être vraiment juste très heureuse avec l'essentiel de ma vie. Et l'essentiel, c'est d'être avec mon amoureux et notre fille. Le reste, c'est carrément du bonbon. Des courses, il y en aura d'autre. La vie ne s'arrête pas à cause d'une blessure. Et le sourire de Laurence me le fait tellement comprendre. Ça fait du bien de vivre ça. En bout de ligne, j'en ressort plus heureuse.

Avoir un enfant m'a fait encore plus apprécié ma santé et ma chance d'être capable de pratiquer le sport que j'aime. Depuis que je suis mère, courir est encore plus important pour moi, encore plus significatif en fait. Car c'est quand que je cours que je suis bien avec moi-même. Et être avec soi-même et bien dans mon corps me permet d'être bien avec les autres, donc, bien avec mon amoureux et avec Laurence. On en sort tous très gagnants. Et j'ai envie par dessus tout de continuer ma quête d'authenticité, car je crois que les enfants apprennent par l'exemple et j'ai envie de lui apporter cette valeur. En courant, je me respecte, je m'accomplis, je m'aime. Laurence va certainement recevoir ses valeurs en bout de ligne ... je l'espère!

Je suis heureuse d'avoir une famille à moi. Je n'ai jamais été quelqu'un qui aspirait à avoir des enfants. Mais la vie et l'amour m'a apporté le bon gars pour me donner l'envie d'une famille. Je ne changerais rien à ma vie.

J'ai aimée mon année de congé de maternité. BEAUCOUP !!! On m'avait dit qu'après un an, je serais heureuse de retourner au travail, que j'allais commencer à m'ennuyer. Je l'avoue, je ne m'ennuie pas du tout. J'aime ça être avec Laurence dans le jour. On s'amuse et on apprend ensemble. Je ne suis pas prête à retourner au travail. J'y retourne lundi. Il le faut, si je veux garder mes acquis et mon indépendance financière. C'est important pour moi. Mais avoir eu l'opportunité de rester à la maison un autre 6 à 12 mois, je l'aurais fait sans hésiter.

Et j'ai été ultra chanceuse. Mon amoureux travail à la maison alors je n'ai pas été seule pour vivre cette première année avec Laurence. JP récolte les fruits de cette présence Big Time. Laurence est en amour avec son père. C'est trop cute. Elle est toujours très enthousiaste lorsqu'elle le voit. Ça commence à être le fun pour lui. Et à mon retour au travail, c'est avec son père qu'elle passera presque tout son temps. Nous avons décidé de la garder avec nous encore pour quelques mois. La garderie peut attendre encore un peu ...


Je vie un deuil cette semaine. Il y a certainement une partie de moi qui a hâte de retourner travailler car j'aime mon travail mais comme je le mentionnes plus haut, je ne me sens pas prête d'y retourner. J'essaie de profiter au maximum de cette dernière semaine mais je l'avoue, j'ai la larme facile. Je nous prépare un gros party. Ami(e)s et famille y serons pour fêter son premier anniversaire et ma dernière journée de congé de maternité. Ouf. Des émotions en vue, mais je serai entourée des gens que j'aime alors je suis chanceuse. La vie est belle dans le fond.

dimanche 30 mai 2010

Récap. Semaine du 24 mai

La vie est belle et est remplie de belles surprises. J'ai repris la course à pied cette semaine et je ne m'y en attendais pas du tout. Le bonheur est dans mes Running Shoes :)


Lundi: entre 13 et 15 km de marche
C'est plutôt rare que je vais entrer une marche dans mes entrainements mais ce fut assez actif pour pouvoir considérer cette balade comme bénéfique pour ma forme physique. Considérant que je ne suis pas encore de retour dans mes souliers de course à pied et que mon poignet m'empêche de faire du vélo à l'extérieur, la marche à la montagne est un excellent substitut. En fait, je suis allée marcher sur le Mt. Royal avec deux copines. Nous marchions d'un bon pas et nous avons fait tout le trajet du chemin Olmstead, incluant la boucle du haut. Ajoutant à cela une marche jusqu'au coin du Parc et Laurier et le retour à la voiture, nous avons marché entre 13 et 15 km. Le tout sous la belle chaleur et le beau soleil de l'été pas encore commencé!!

Mardi: 21 km de vélo sur home trainer
Comme mon poignet ne me permet pas de faire du vélo de façon sécuritaire, mon amoureux a installé pour moi mon vélo sur ma base d'entraînement sur notre balcon. J'étais dehors ... c'est donc mieux que rien!! Après 5 minutes de réchauffement (la chaleur extérieur était déjà assez extrême qu'il n'en fallait pas plus!), j'ai fais des éducatifs à une jambe pour 30 secondes chaque jambes. Ensuite, un peu de pédalage en moulinant. Puis, 6 minutes sur la plaque (gros plateau petit pignon), 5 minutes de moulinage, 10 minutes sur la plaque (aoutch!) et 10 minutes de cool-down. Pour un total de 45 minutes ... le tout parsemé de gros sourires et de rires de ma petite pitchounette qui observait sa maman pédaler sur le balcon!!

J'estime la distance mais ça n'a pas vraiment d'importance dans le fond. Je veux juste bouger. Ce n'étais pas super confortable pour mon poignet mais j'ai su trouver des solutions. Mon balcon et moi allons passer quelques moments ensemble avec mon vélo. Il faut que je garde la forme!!!

Mercredi: Repos
Vraiment difficile comme journée pour moi. Gros mal de tête, journée atroce côté menstruation et difficulté à tolérer l'humidité. J'ai eu envie de dormir toute la journée. ZÉRO énergie. Argh.

Jeudi: 5.2 km de course à pied (!!!!!!!!!!!!!!)
hehe. Ça fait 4 semaines que j'ai chuté. Ce soir, j'avais rendez-vous avec une fille que j'ai rencontré sur Twitter qui commence à courir. Je lui ai donné rendez-vous à la piste de 400m. J'ai décidé d'y aller en courant. Au pire, j'allais alterner entre la marche et la course si mon genou ne tenait pas le coup. Et bien surprise, ça allait drôlement bien. Bon. Mon souffle en arrachait un peu mais c'est normal, avec le peu de sport que j'ai fait depuis 4 semaines. Vraiment, je suis contente. Je sens que ça va reprendre .... :)))

Vendredi: Repos
Préparation pour un week-end dans la belle région de Charlevoix.

Samedi: 7.25 km de course à pied
Après une matinée de voiture, JP, moi et Laurence sommes parties en famille pour courir dans les rues de Baie Saint-Paul. Gros bonheur avec mon corps qui coopère pas à peu près. Une fois bien réchauffés, JP a accéléré le pas et j'ai suivie. J'ai réussie à terminer avec une moyenne de 5:51/km. Je suis bien ravie. On peut dire que c'est repartie!!!!!! Trop contente :)

Dimanche: Repos
Mon amoureux participait à sa première cyclosportive à vie. Pour un triathlète qui roule très bien, ça a bien été. Il a même trouvé ça facile. Pendant ce temps, j'ai passée un beau moment au soleil avec ma puce et mon amie. Agréable journée :)

jeudi 20 mai 2010

Roulons à la mémoire des cyclistes disparus (avec une fracture au poignet)

Je suis obligé de faire un aveux ... remarquez que je ne suis jamais obligé de rien, mais comme je l'ai déjà avoué à une tonne de personne, aussi bien d'y aller pour la totale et de vous le partager ... chers lecteurs que j'aime beaucoup ...

Mardi soir, je me suis fâchée. Un verre trop plein qui a débordé big time. Et c'est ma table de cuisine qui a encaissée le coup. Mais ma table est tellement forte et rigide qu'elle s'est vengé sur mon poignet de la main droite pour y fracturer un petit os. Misère ...

Mercredi matin, clinique, radiologie, clinique et pharmacie pour une attelle et des anti-douleurs. Au moins, je n'ai pas de plâtre. Au moins, je n'ai rien de grave ... j'ai ma santé, ma vie et même que oui, la capacité d'en rire. On dirait qu'au moins, cette connerie m'aide a retrouver ma bonne humeur. Un mal pour un bien ... surement! Je l'ai toujours dit, je suis fondamentalement positive!!!

Vous l'aurez compris, pas de vélo pour moi. Seule possibilité, vélo sur home trainer, debout ou appuyée sur mes barres de triathlon. Donc pas de Tour du Silence pour moi hier soir. J'étais supposée aller à Boucherville avec des copines en vélo, faire de cette soirée une soirée mémorable et significative. Mais j'ai tout de même trouvé une façon de m'impliquer ... à ma façon.

Je suis allée sur le Circuit Gilles Villeneuve. Mon ami Patrick a tout essayé, en 5 jours de rendre cet évènement officiel dans le Tour du Silence. Il a tout de même réussi un tour de force en ayant l'appui du Parc Jean-Drapeau et de la Police de Montréal pour faire notre version non-officiel du Tour du Silence. Nous l'avons baptisé: Roulons à la mémoire des cyclistes disparus. Ce fut une belle soirée zen. L'ambiance était dans le respect et la bonne humeur. Nous étions certainement au dessus de 200 cyclistes. J'y étais, à pied, avec mon appareil photo.

Patrick qui donne son discours

Une partie du peloton

Départ

I ♥ Bikes !!!


Fin du deuxième tour avec mon amie sur son fixe!

Mon amoureux avec Defrag pédalant avec ze plus beau fixe en ville, Suzanne!

mardi 18 mai 2010

Je partage la route

Les vélociens discutent et agissent. J'aime ça.
Ils ont mis sur pied un site web que vous pouvez consulter pour imprimer des vignettes à poser sur votre vélo et votre voiture.
Je vous encouragent à aller visite leur site web et si le message vous touche comme moi, parlez-en à votre entourage.
Imprimez les vignettes pour vos amis et votre famille.

C'est ici : Je partage la route

lundi 17 mai 2010

Cohabitation

Mon amoureux et moi avons vu cette pancarte en 2006 lors d’un voyage en Europe. Nous étions à Paris. Ça nous a fait rire. Aujourd’hui, je la regarde d’un autre œil. Cette phrase me désole et ne me fais plus rire du tout. Elle est triste. Triste constat du nombrilisme de notre société.

















J'ai lu beaucoup d'articles et de discussions en fin de semaine sur le web à propos des cyclistes happés sur la 112. J'ai lu beaucoup de messages de haine dans les commentaires. J'ai lu beaucoup de commentaires de gens qui semblent mal informés sur le sport du cyclisme. Et ça cause un réel problème, cette non éducation. Beaucoup de gens croient à tord que la route appartient en premier lieu à la voiture. Et c'est tout le contraire. Ce sont les piétons et les cyclistes qui ont priorités sur la route.

Certes, TOUS ont la responsabilité d'être prudent. Je suis d'accord.
ÇA, ça veux dire qu'il faut respecter le code de la route, que l'on soit piéton, cycliste ou automobiliste. Ça veux dire que les cyclistes et les automobilistes doivent s'arrêter à une traverse de piéton si ceux-ci veulent la traverser ... ça veux dire qu'une voiture qui arrive en arrière d'un ou plusieurs vélo doit ralentir et attendre que ce soit sécuritaire de les dépasser et ce, avec un écart d'un mètre et demi et à une vitesse respectable ... ça veux aussi dire qu'en tant qu'automobilistes, nous avons la responsabilité de ne pas utiliser notre voiture lorsque nous avons pris de l'alcool et lorsque nous sommes trop fatigué. Aussi, il faut s'assurer d'être concentré. Donc, éviter entre autre de parler au téléphone cellulaire ou encore pire, envoyer un message texte en conduisant. Oui oui, il y a du monde qui font ça. C'est à mon avis un geste potentiellement criminel.

Soyons courtois. Soyons patient. La vie est tellement courte, tellement fragile et tellement belle et bonne à vivre. Ce serait dommage que l'on ne retire pas de leçon en tant que société québécoise suite aux tragédies du week-end. Nous avons une responsabilité comme citoyen vivant en société de contribuer de façon positive dans notre environnement. Si tout le monde y met du sien, des vies seront surement sauvé.

Soyez des super héros. N'ayez pas peur de dire à vos amis qu'il sont ridicules de conduire en boisson. N'ayez pas peur de dire à vos proches de faire attention sur la route car ça pourrait être vous dans le peloton de vélo. N'ayez pas peur de vos convictions. Sauvez des vies.

***********************

Derrière chaque femmes qui ont perdu leur vie vendredi dernier à Rougemont, il y a des gens qui les aimes. Des témoignages touchant en ce lundi, pour continuer à réfléchir et à grandir.

Un cri du cœur du conjoint de Sandra De La Garza : Ma femme a été victime d'un «terroriste de la route»



Encore une fois, je vous invite à participer au Tour du Silence de votre région, ce mercredi 19 mai. Je serai à celle de Boucherville avec des ami(e)s cyclistes et tous les membres du Club de Triathlon St-Lambert. Soyez-y!

dimanche 16 mai 2010

Récap. Semaine du 10 mai


Lundi au samedi: Repos
Comme je l'ai écris ici, je me suis fais un test de 250m en course à pied jeudi et mon genou me faisait encore trop mal pour courir.
Vendredi et samedi, j'étais très triste à cause des évènements tragiques du week-end. 4 cyclistes tués en deux jours. Aoutch.

Dimanche: 53 km de vélo
Il fallait que je roule. Je n'avais encore rien fait depuis ma chute. Je le savais que mon genou était prêt à faire du vélo. J'ai donc invité des amis cyclistes. Nous étions 7.
Je n'ai pas roulé dans la peur. J'avais peur d'avoir peur, à cause des accidents du week-end. Mais tout le contraire s'est produit. Je me sentais à ma place, sur mon vélo, sur la route.

Nous avons roulé de façon exemplaire je trouve. Toujours un derrière l'autre dans un peloton d'une seule ligne. Nous avons respecté le code de la route. Malheureusement, nous avons eu droit à quelques klaxons mais honnêtement, nous sommes habitués de cette réalité. Même qu'à une reprise, une dame en voiture décapotable accompagnée sa fille nous a klaxonné. Du coup, je lui ai demandé c'était quoi le problème ... sa réponse : ''Vous prenez trop de place, ce n'est pas un sentier de vélo ici.'' Incroyable pareil. De plus, nous étions sur la route du bord du Lac, en entrant dans Pointe-Claire ... il y a PLEIN de pancartes qui dit d'être courtois envers les vélos. On a VRAIMENT du chemin à faire ... 

J'en ai beaucoup à dire sur les évènements tragique du week-end, sur la cohabitation entre cyclistes, piétons et automobilistes. Si jamais le cœur me le dis, j'écrirai un billet cette semaine. On verra. Pour l'instant, je continue mes réflexions.

Finalement, je vais participer au Tour du Silence à Boucherville ce mercredi. C'est là que le Club de Triathlon St-Lambert vont se rejoindre pour rendre hommage à leurs trois amies qui sont décédées vendredi. En espérant vous y voir en grand nombre. Toutes les information sont ici : Tour du Silence 2010.