samedi 15 mai 2010

Sandra De La Garza

Je ne l’ai pas connu personnellement, mais j’ai sentie son énergie que je ne suis pas prête d’oublier.
Elle était l’amie d’une amie et l’amie d’une connaissance. On m’avait parlé d’elle, fin décembre, quelques jours avant de participer à mon premier ultra marathon, le 6 heures Frozen Ass. Je m’étais promis d’aller lui parler tellement on m’en avait dit du bien.

Le jour de la course, j’étais fébrile et nerveuse. Je l’ai tout de suite reconnue, sans même avoir vu une photo d’elle. Son énergie était débordante. Trop gênée, intimidée peut-être, je me suis dit que j’avais du temps devant moi pour aller la saluer.

Je l’ai vu à quelques reprises pendant le 6 heures. À cause de mon genou, je marchais beaucoup. Elle, elle courait. Toujours avec un gros sourire. Même après 5 heures de course, dans la neige, l’humidité et le froid, sur les côtes du Mont-Royal, j’avais l’impression que sa journée ne faisait que commencer. Elle m’a impressionnée. Son sourire m’a marquée, inspirée.

Je ne lui ai pas parlé. Après la course, j’étais en conversation avec tout pleins d’autres gens. Je la voyais du coin de l’oeil. L’observait avec admiration. J’ai alors souhaité que la vie m’offre une autre occasion de la rencontrer. Après-tout, nous avons des amis en commun.

Lorsque j’ai appris hier après-midi par mon amie que Sandra était dans le coma, j’étais détruite mais remplie d'espoir. Je priais fort pour qu’elle s’en sorte. Je n’avais aucune idée de la gravité de son sort. Lorsque j’ai lu sur Vélocia que la troisième femme était morte, je le savais que c’était elle. J’ai pleurée. J’ai téléphonée à mon amie pour lui dire sur son répondeur que j’étais là. Elle le sait.

C’est fou comment une personne peut nous marquer juste par sa présence. Je garderai son sourire et son énergie près de mon cœur pour toujours. Demain, je vais rouler pour elle et ses amies.

R.I.P. Sandra #139

11 commentaires:

Defrag a dit...

Super touchant ton texte.

Geneviève a dit...

Très touchant à lire. C'est un très bel hommage pour elle.

innocent a dit...

Dans ce cas-là, faut pas que je manque ma chance: Vie, tu nous dis pas mal de belles et bonnes choses, pleines de bon sens et de coeur, ici ou sur Vélocia.

Merci.

Jean_M

Karine a dit...

J'ai connu Sandra par la course... Ce fut un privilège de la connaître...
Merci pour ton texte

marco gadbois a dit...

comme un soleil qui disparait, il fait maintenant noirceur! Son sourir qui illuminait nos journées, maintenant les journées sont froides. Sandra, tu me manques c'est fou! Puisse un jours te revoir et que nous aurons plus de temps pour courir, courir et courir!!!! xxxxxxxxxxx te quiero chiquita... a la proxima

Pierre le Grand a dit...

Superbe témoignage!

Demain c'est la fête de l'Ascension, une manière de se souvenir que la mort n'est pas la fin de tout.

Anonyme a dit...

Je n'ai jamais connu ces femmes mais je me sens proche d'elles quand même. Je marche 5km aujourd'hui dans le cadre de la fondation des maladies du rein. Je vais le faire en leur honneur. Merci Sylvie pour ton texte très touchant. Mes pensées sont avec toi, JP et tous les autres qui sont touchés de près ou de loin par cette tragédie. Dominique

Audrey Burt a dit...

she touched all those around her - a rare ray of sunshine that blessed us - has now departed and for that we are sad. My thoughts go out to her family, friends and especially her husband & son.

Sylvie a dit...

Merci à tous pour vos mots et vos hommages.
Mes plus sincères condoléances à ceux qui la connaissaient. Quelle femme inspirante ...

davidd9sf a dit...

Just before I met Sandra she had taken a fall while mountain biking in Monterrey. She split her lip and busted her teeth. The pictures of her were devastating. Several weeks later she was back up on her bike riding that same mountain. Anyone who truly knew Sandra would expect no less from her.

Sandra you continue to inspire me. I will always aim to attain your level of determination and fearlessness.

I miss you.

Adriana Carlos a dit...

Sandra, my friend...you have touched so many...her irradiating energy followed her everywhere she went...never saw her training...but just there sitting across the table you could not do more than admire her will and determination...no one like you...love you, miss you!