jeudi 31 janvier 2008

L'obsession du chiffre rond

J'étais supposée courir 10 km aujourd'hui.
Par contre, je me sentais tellement bien en courant ce matin que je ne regardais pas souvent ma montre. Alors le 10 km s'est transformé en 11, puis en 12.5 rendu au coin de chez moi. 12.5, ce n'est pas un chiffre rond. Allez, un tour de piste ! 13 km. Ha, c'est mieux ! En course à pied comme en vélo, j'aime ça finir avec un chiffre rond ... pas vous ?

C'était super aujourd'hui. Pourtant, j'avais mal dormie, j'étais fatiguée. Ça m'a pris du temps pour me préparer à sortir dehors. D'habitude, quand je prends du temps, c'est signe que je suis pas trop motivée.

Il ne m'a fallu que quelques mètres pour tomber en état de bien être. La chaussée glacée ne me dérangeait pas du tout. Même que le défi de courir sur celle-ci me plaisait. Il fallait faire attention. J'étais alors à l'écoute de mon corps et de mes mouvements, comme jamais. Pas de musique dans mes oreilles. Ça fait changement. Rares sont les occasions ou mon ipod ne fait pas partie de mes sorties. Aujourd'hui, la musique ne me manquait pas du tout. Au contraire. Le son du vent était exaltant. Que ce soit de face, de côté ou de dos, j'ai joué avec le vent ce matin. Entendre mon souffle et mes pas. Je me sentais bien, avec moi même !

Ça doit être pour ça que j'aime tant la course à pied. Pour des expériences comme celles de ce matin. Ça me rend sereine.

Au moment ou j'écris ses lignes, mon chum s'en va courir 2 hres ... je suis presque jalouse !!!

mardi 29 janvier 2008

Prochain voyage réservé !!!

Ce matin, nous avons finalisé les dernières réservations pour notre voyage en Arizona, plus précisément à Tempe, tout près de Phoenix. C'est dans 2 mois et demi.

Mon chum JP participera à son 5ième Ironman le 13 avril à Tempe. Ce voyage risque d'être trippant car nous y retrouverons quelques amis qui participent eux aussi à l'événement. En tout, j'aurais 5 athlètes à encourager. Je ne m'ennuierai pas !!!

Je suis déjà allée en Arizona. En février 2007, à Tucson ou moi, JP et 2 de nos amis avions loué un condo pour y passer 2 semaines. Moi et JP avons roulé pas mal. Je débutais ma vie de cycliste à ce moment-là et je peux vous dire que ça m'a beaucoup aidé à passer un bel été. Pendant ce voyage, j'ai été confrontée à toutes sortes de situations qui m'ont fait apprendre à mieux maîtriser mon vélo. Voici un résumé, jour pour jour de notre voyage !

J'ai vraiment hâte de partir. Bien sûr, mon vélo fera partie de ce voyage. Je veux rouler sur le parcours du Ironman afin d'expérimenter ce que mon chum va vivre ! Aussi mes souliers feront quelques km de course le jour du Ironman, pendant que mon chum roule. C'est une belle façon de passer le temps. Il est sur son vélo un bon 5h30 ... faut bien que je m'occupe ;-)

dimanche 27 janvier 2008

Recap. Semaine du 21 janvier (ou drôle de semaine)

Vraiment, cette semaine n’était pas une bonne semaine. Pour toute sortes de raisons. Mais au moins, elle fini sur une note d'humour et de bonne humeur.

Lundi à vendredi : Rien, Nada, Nothing.

Pourquoi ? J'ai fait une crise d'angoisse. Ça ne m'arrive pas souvent. En fait, ça faisait plusieurs années. Tellement que j'ai peine à me rappeler de la dernière. J'ai paniqué. Je voyais tout comme une montagne. Pourtant, ma situation n'est pas aussi pire que je me l'imaginais.

Un crise d'angoisse car je déménage très bientôt. Pendant que mon chum sera en Floride pour s'entraîner. Le simple fait qu'il part 1 mois sera difficile. En acceptant ce condo, nous le savions que je serais seule pour déménager. Et en acceptant (le condo est vraiment beau !!!), je n'avais pas pensée à tout ce qui m'angoisserais. Finalement, avec du recul et un chum très compréhensif, je vais mieux. Tout va s'arranger !

Alors, un mal pour un bien ... ça a permis à mon mollet de se reposer, le temps que je me remette les idées en place.

Samedi : 6 Km de course à pied

Il était grand temps que je retrouve mes souliers de course. En me préparant, je suis allée réveiller JP afin de savoir s'il allait courir lui aussi. Il m'a alors dit qu'il allait courir avec moi. Yé !!! Nous sommes allés faire un tour du Jardin Botanique. Je me sentais tellement bien. Le souffle était bon. L'air était frais à souhait. Mes jambes allaient drôlement bien. On s'est permis un petit sprint à mi-chemin avec une bonne accélération à la fin pour finir en force. GÉ-NI-AL !

Dimanche : 60 min de vélo sur bas d'entraînement


Là, quelque chose de bizarre s'est produit. En fait, j'étais supposée aller courir. J'étais supposée parcourir 16 Km ce matin. Tout prête, je sors dehors, JP est déjà partie pour son 2h de course. Je verrouille la porte. Je pars ma montre. J'ai froid. Je décide d'entrer chez moi pour rester au chaud pendant que ma montre attrape son satellite dehors. En entrant chez moi, ma clef reste pris dans la serrure. Je tourne, je tire, je tourne encore, je tire fort. Ça ne veut pas sortir. Ça y est, je suis pris chez moi à attendre que JP revienne. Je me dis alors que je suis aussi bien de faire du vélo, tant qu'à attendre.
J'installe mon vélo sur la base d'entraînement. Je change de vêtements.
Je décide, avant de commencer à mouliner, d'aller essayer de sortir ma clef. J'ouvre la porte, ouf ! Il fait froid en cuissard. J'essaie rapidement de la sortir et up, elle sort comme un charme.

BRA-VO ... FÉ-LI-CI-TA-TION SYLVIE ... PAS FORT !!!

La clef était à demi tournée. Franchement. J'avais honte. Je suis allée mouliner fort, en riant et en écoutant ce magnifique documentaire : What It Takes.

Et puis j'ai décidé de prendre congé de course à pied et revenir en force la semaine prochaine.

Non mais quelle semaine !!! J'avoue que je ne suis pas déçu par contre. Il faut prendre nos semaines comme elles sont et apprendre de celles-ci. Afin de pouvoir s'améliorer dans les semaines qui viendrons.

Il n'y a pas eu juste du négatif dans ma semaine. J'ai terminé le livre de Dean Karnazes. Tout a fait génial. J'ai hâte d'avoir du feedback de d'autres lecteurs. Aussi, on a choisi nos couleurs pour le nouvel appart et j'ai passée une magnifique après-midi avec mon amie Julie que je ne vois pas assez souvent.

samedi 26 janvier 2008

Un cadeau pour mon vélo (et mes jambes !).



Je passe d'une cassette Shimano 105, 12-25 9 vitesses à une cassette Shimano Ultegra, 12-27 9 vitesses.

J'avoue que j'étais pas mal heureuse de reçevoir ce colis.

J'ai bien hâte de voir la différence que 2 dents de plus peut faire sur Jay Peak.
à suivre ce printemps ...

Pause

J'ai pris une pause cette semaine. 5 jours à rien faire. Pas de course à pied, pas de vélo, pas d'étirements. Rien.

Et ce, à 3 semaines de mon premier demi marathon de l'année !!!

J'avais besoin de repos. L'exercise physique me parraîssait comme une montagne d'épreuve cette semaine.

Aujourd'hui, je vais mieux. Et je vais aller retrouver mes souliers de course et l'asphalte enneigée. Le Jardin Botanique m'attends.

J'y vais !

--- Mise à jour ---

J'y suis allée. Et c'était le bonheur à son état pur ! En plus, JP m'a accompagné tout le long. Merci mon amour ;-)

dimanche 20 janvier 2008

Faire durer le plaisir

Je ne suis pas une grande lectrice. Je lis des revues (surtout Runner's World), je collectionne les livres de recettes et je lis peut-être 2 à 4 livres par année. Parfois, je tombe sur un livre qui me marque, qui m'obsède, qui me hante, que je ne veux pas terminer afin de faire durer le plaisir.

C'est ce qui se passe avec ma lecture du livre Ultra Marathon Man, Confessions of an all-nigth runner, de Dean Karnazes.


Ce surhomme raconte comment il est devenu un ultra marathonien. Dean a couru quand il était jeune jusqu'à l'âge de 15 ans. Un mauvais commentaire d'un coach et il a tout arrêté. La nuit de ses 30 ans, après une crise existentielle, il est parti avec de vieux running de jardinage, vêtu de sous-vêtements, avec 20$ pour courir 30 miles. Cette nuit de souffrance et de bonheur l'a réveillé et à marquer le début d'une nouvelle vie. Celle d'un gars qui va chercher à aller toujours plus loin.

Sa passion pour le dépassement de soi est incomparable. Il décrit avec détails ses moments d'euphorie et ses moments les plus pénibles qu'il a vécu. Cet homme m'inspire, ce n’est pas croyable.

Sa description de son premier 100 mile au
Western State 100 est allucinante. J'ai même pleuré à la fin de son récit quand son père le voit à moitié mort à moins d'un mile de la fin et qui lui dit : ''Son, if you can't run, then walk. And if you can't walk, then crawl. Do what you have to do. Just keep moving forward and never, ever give up.''

Je suis rendu un peu plus loin que la moitié du livre. Je trouve que ça passe trop vite. Je me donne quelques jours avant de reprendre ma lecture. C'est un livre que je risque de relire et que je recommande à tous coureurs passionnés.

Recap. Semaine du 14 janvier

5 jours d'entraînement. Je suis très heureuse de ma remise en forme.
Voici comment s'est déroulée ma semaine ...

Lundi : Repos

Mardi : 9 Km de course à pied
Ça a super bien été. Rythme tempo à défaut de faire des intervalles. Les conditions d'asphaltes ne me permettaient pas de faire des sprints. J'ai préférée tenir un rythme régulier et j'ai beaucoup aimée ça. Le jardin botanique était magnifique avec la neige de la veille sur les branches tombantes.

Massothérapie en après-midi. 90 min sur mon dos. J'en avais grandement besoin.

Mercredi : 30 min de vélo sur trainer + 3 Km de course à pied
Difficile journée : Voir
S'écouter !

Jeudi : 45 min de vélo sur trainer
J'ai résistée à la tentation d'aller courir ! Youppi ...
Ça m'a fait du bien de faire autre chose que de courir. Mon vélo me manquait. C'était un entraînement difficile car rouler sur un trainer, seule, il faut être motivé. Je l'étais !!!

Vendredi : Repos
Mon coeur y étais, mais mon corps ne voulais rien savoir. J'ai cru bon écouter mon corps afin de passer une belle fin de semaine !

Samedi : 6 Km de course à pied
Cette sortie était un peu pour tester mes jambes. Résultat : Ça va bien ! J'ai adorée cette sortie, toute simple, qui a fait un grand bien à mon morale.


Dimanche : 13 Km de course à pied et 30 min de moulinage sur mon trainer
Bonheur !
Je n'avais pas d'attentes pour aujourd'hui. Je voulais courir un minimum de 12 Km, mollo, afin de ne pas aggraver mes petites douleurs aux jambes. Elles sont encore là, mais beaucoup moins intenses que mercredi.

Je suis allée au Jardin Botanique pour y faire 3 tours. J'ai rencontrées un groupe de 3 hommes, non, des hommes-gazelles, qui avaient tous 50 ans et plus. Quand je serai grande, je voudrais courir comme eux ! WOW. Et ils étaient tous très souriant au passage. Même à leur vitesse phénoménale, ils prennaient le temps de me saluer !

J’ai rencontrée quelques membre du club Vainqueurs, dont Rosaire qui me souriait à tout coup. Mon amie Vérane que j'ai croisée avec grand plaisir et un homme, d'un certain âge (65 et + certain !) qui m'a arrêtée pour me demander de faire des sprints avec lui !!! J'ai gentiment refusée à cause de mes jambes. Nous avons jasé un peu (en anglais), il était fort sympathique.

Toutes ses rencontres m'ont fait sourire et m'ont englobée d'un bien être. J'oubliais ma musique qui jouait dans mes oreilles, j'oubliais que j'avais froid à l'ombre, j'oubliais mes petits bobos. J'étais au moment présent. C'est, pour moi, le ''Runner's Hi''. J'ADORE !

En entrant chez moi, je me suis changée pour embarquer sur mon vélo, bien installée sur sa base d'entraînement.
30 min de moulinage pour mes jambes et mon esprit. Quelle belle journée !


Total de la semaine:
31 km de course à pied
(9 km de moins que mon objectif de la semaine)

1h45 de vélo sur base d'entraînement

mercredi 16 janvier 2008

S'écouter

Un de mes conseils préférée que je répète souvent à mes amis, c'est de s'écouter. Aujourd'hui, j'aurais dû m'écouter.

J'ai un nouveau jouet. Une base d'entraînement pour mon vélo. C'est ce modèle-là ! Je l'adore.
Je me suis installée ce matin dans mon salon, musique de St-Germain Touriste et du Dj Champion en tête, Food Network sur la TV et le cœur remplie de joie à l'idée de mouliner. J'avais en tête de rouler 60 min. avec une intensité moyenne et quelques intervalles au goût du moment et au rythme de ma musique. Je n'avais pas l'intention de courir aujourd'hui car j'ai un peu mal aux muscles qui se trouvent à l'intérieur du tibia de chaque jambe. Je me suis dit que 60 min de vélo ferais l'affaire pour ma journée.

Alors je commence mon entraînement à 9h04 ! Je commence à avoir pas mal chaud à 9h09 !!! Je débarque et va chercher mon ventilateur pour me refroidir. Je repars à 9h12. Ça fait du bien de sentir l'air frais sur moi. J'ai presque l'impression de rouler dehors. Presque. Je me fais quelques intervalles, je simule quelques montée de côtes, je sprint de temps en temps. C'est GÉNIAL !
Mon amoureux vient me voir vers 9h21. Il commence à me jaser et me pose toute sorte de questions (très pertinentes) sur la réservation de l'hôtel que l'on doit réserver pour son Ironman à Louiseville le 31 août prochain. J'avoue que ça m'a un peu déconcentré. Du coup, je suis débarquée de mon vélo et sur un coup de tête, je me suis habillée pour aller courir dehors car mon besoin de défoulement était grand (énorme stress de la veille, longue histoire) et je voulais être seule.

À 9h45, je suis dehors et je commence à courir. L'air plus frais me fait du bien. Je n'ai pas de musique dans mes oreilles et j'ai du plaisir à entendre mes pas sur l'asphalte. Je me dirige vers le Jardin Botanique. Après 1.5 km de fait, je commence à avoir mal aux jambes. Mais pas un petit mal de moumoune. Mal comme des aiguilles qui piquent mes muscles. Ça tire. Je marche. J'ai froid. Je suis frustrée. Je marche un bon 500m. Je prends un raccourcie pour traverser le Jardin afin de revenir chez moi. Je reprends la course, mollo. Aouch, ça fait mal. Je continue. J'essaie d'endurer le plus possible. Rien à faire, je marche encore. Tout ça, jusqu'à chez moi. J'ai réussie 3 km. Je trouve que c'est un exploit dans les circonstances.

J'aurais dû m'écouter. Je le savais que ma masso m'avait travaillée cette partie de mon corps la veille et que je devais prendre une journée pour récupérer.

Moi et JP avons une nouvelle règle ... on se laisse tranquille quand nous sommes sur le trainer ! À moins que ce soit pour s'encourager bien sûr !!!

Alors demain, je ne cours pas. Je mouline. Et je m'écoute.

dimanche 13 janvier 2008

Recap. Semaine du 7 janvier

Troisième semaine de remise en forme et ça se passe bien !

Lundi : Repos, comme à tous les lundis

Mardi : 12 km de course à pied

Premier entraînement de l'année avec les Vainqueurs au Stade Olympique. J'ai commencé avec un 2.5 km de réchauffement en courant de chez moi au Centre sportif du Stade. Ensuite, j'ai eu le plaisir de retrouver pleins de collègues coureurs. C'était aussi ma première expérience de courir là-bas. On a une piste de béton de 600 mètres aller et 600 mètres retour. C'est au niveau 300 du Stade. En tout, avec les réchauffements, j'ai calculé 7 Km à l'intérieur. J'ai beaucoup aimée l'ambiance. Seule chose que je n'aime pas c'est de courir sur le béton. Je vais sortir mes souliers neuf pour le prochain entraînement.

Après ça, je suis revenu chez moi en courant pour un autre 2.5 km. J'avoue que j'étais fatiguée rendu chez moi. Complètement amortie ! Quel bon feeling tout de même ...

Mercredi : Repos

Jeudi : 5 km de course à pied (billet sur cette sortie)
Très tôt le matin, car parfois, c'est le seul temps qu'on a !

Vendredi : 6 km de course à pied (4 seul + 2 avec Muscade)
Encore très tôt le matin ... 4h40 ! Cette fois-ci, mon chum est resté couché !
Je suis partie en même temps que le début que la neige tombe. C'était à la fois beau et dérangeant pour les yeux !!! J'ai mis mes chaussures neuves et m'ont fait sentir une bonne différence au niveau du cousinage et du confort. J'ai couru 4 km seule. J'avoue que je n'étais pas super motivée. Je tenais à courir plus vite que la veille et c'était difficile de garder le rythme. Je me suis fatiguée assez rapidement. En arrivant chez moi, j'étais découragée d'avoir juste couru 4 km. Lorsque j'ai vu ma petite Muscade sur son coussin dans le salon, je me suis motivée à continuer avec elle. Je l'ai donc amenée avec moi pour un autre 2 km. La neige qui commençait à s'accumuler nous offrait un confortable coussin pour courir. C'était fort agréable. Muscade s'est écrasée sur son coussin en arrivant ! Moi, ma journée ne faisait que commencer ...

Samedi : Repos.
Mes muscles ont besoin de dormir un peu !!! En plus, on a passé la journée à attendre un matelas ! Mon chum devais courir alors il a fait 1h de tours du bloc afin de ne pas rater la livraison du matelas. Moi, j'appèle ça un gars motivé.
J'avais les blues de mon vélo. Le beau soleil et le temps clément ... en plus, j'avais des amis qui se tapais leur première sortie de l'année. J'ai tout ratée ça. Ce n'est que partie remise.

Dimanche : 14 Km de course à pied

WOW, quelle belle journée d'entraînement. Je me suis promenée au gré de mes désirs, surtout sur le Plateau. J'ai fait des zigs zags pour éviter les lumières ce qui fait que je me suis entraînée sur de magnifiques petites rues. Les gens et le soleil étaient ravissants ! Je suis très fière de ma vitesse moyenne aussi. Disons que j'étais près de ma vitesse tempo. Je n'ai pas fait exprès, c'est mes jambes qui l'ont décidée !!! Les 2 derniers Km, je les ai fait avec Muscade. Elle commence vraiment à prendre l'habitude de courir avec nous et elle adore ça.


Total de la semaine :
37 km de course à pied
0 km de vélo ... mais j'ai hâte de pouvoir en faire !

samedi 12 janvier 2008

Les Cyclopétards !

Je vous ai jadis parlé des cyclopétards ...
Ce regroupement de femmes cyclistes qui roulent ensemble pour promouvoir le cyclisme féminin, tisser des liens d'amitiée, apprendre et s'encourager à mieux rouler.

Et bien ce groupe prend forme. Hier, nous sommes allées à une petite rencontre voir voir nos maillots ! WOW. On va faire tourner des têtes lors de nos sorties de groupe !!!

Ce groupe à débutée avec Vélocia, un forum de discussion québécois sur le cyclisme. Quelques filles ont partie une sortie de groupe pour fille seulement et le terme Cyclopétard est né. Suite à cette sortie, que j'ai malheureusement manquée, l'idée d'un maillot cyclopétard/vélocia est née. Valérie a pris charge de nous faire conçevoir de petit chef-d'oeuvre de maillot. Ceci-dit, le groupe est ouvert à tous les femmes cyclistes, membre ou pas de vélocia.

Cette année, nous allons faire un minimum de 2 sorties de filles pour, comme mentionnée ci-haut,
promouvoir le cyclisme féminin, tisser des liens d'amitiée, apprendre et s'encourager à mieux rouler.

Je dois dire que je me sens privilégiée de faire partie de ce groupe. Je sens qu'on va s'amuser. Ce sont tous des femmes extraordinaire.

Alors, vivement le printemps !!!

jeudi 10 janvier 2008

''Tu es folle !'' - Mon chum, JP

Parfois, on manque de temps dans la journée pour tout faire ce que l'on désire. Mais il y a toujours moyen de moyenner ! Alors, ne reculant devant rien, je me suis levé à 4h15 pour aller m'entraîner à 4h45.

JP (en se levant avec moi à 4h15) : Maudit que tu es folle !
Moi : Ben non, voyons !
JP : Pffff, se lever à 4h15 pour aller courir, tu es folle !
Moi : Tu es aussi fou que moi, tu vas courir toi aussi.
JP : Il y a bien juste toi qui peut me motiver à le faire !

JP est parti 10 minutes avant moi. Il avait 90 min à courir et moi, 30 min.

C'était GÉNIAL !!! Avec Nelly Furtado dans les oreilles, la noiceur, le calme, pas de voiture en vue, quelques piétons qui me regardent drôlement. Ceci-dit, j'ai trouvé ça difficile car mes muscles étaient encore endolorie de mon entraînement avec le club de mardi soir. En plus, mes souliers commencent à être fatigué.

À mon retour à la maison, je me sentais bien heureuse d'avoir pris la peine de me lever plus tôt pour m'entraîner. C'était le seul moment dans la journée que j'avais.

Plus tard, vers 6h, pendant que JP se préparait pour aller nager son 5 km (tu es fou toi aussi !!!), il m'a demandé comment je faisais pour être motivé à me lever tôt comme ça ... je lui ai répondu simplement : Je me lève et je cours.

lundi 7 janvier 2008

Ma liste

J'ai décidée de me bâtir une liste de défis à relever dans ma vie. Ça peut être à court, moyen, long et très long terme. La liste n'a pas d'ordre particulier et risque d'être assez longue et va évoluer avec le temps. Ça peut aussi donner des idées aux lecteurs de ce blogue. On ne sait jamais !

Alors voilà, je me lance !

  • Apprivoiser l'eau pour que je puisse être capable de nager et mettre ma tête dans l'eau sans paniquer, ce dans une piscine, en eau profonde et éventuellement, en lac. MÉCHANT DÉFI, Méchante phobie ...
  • Faire un, ou plusieurs triathlons de distance Ironman.
  • Courir des marathons partout à travers le monde ... (NY - Chicago - Paris - Londres - San Diego - Rome - Tokyo - et j'en passe !!!) En fait, l'idée c'est d'en faire 1 ou + par année, dans la mesure du possible.
  • Réussir un marathon en bas de 4h.
  • Être lapin pour un marathon.
  • Courir des ultra marathons (de 50 à 100 Km) - Comme le JFK 50mile (il paraît que c'est une course incroyable) - le Jay Challenge - les choix sont infinis !
  • Participer au Marathon des Sables.
  • Faire le marathon du mur de Chine ! Ça doit être trippant ;-)
  • Participer à des duathlon Powerman - comme le Zofingen en Suisse ou l'American Zofingen. Ce sont des duathlon de longues distance et difficile par leur dénivelé.
  • Faire du vélo sur quelques étapes du Tour de France ... surtout les Alpes !
  • Faire des voyages de vélo partout à travers le monde, mais surtout l'Europe, l'Asie et l'Océanie.
  • Traverser le Canada en vélo
  • Faire Montréal - NY et Montréal - Boston en vélo
  • Organiser une course à relais non compétitif de course à pied entre Montréal - NY et Montréal - Boston
  • Participer à des événements multi sport de type Aventure sur plusieurs jours
  • Aller au camp de base du Mont Everest.
  • Monter le Kilimandjaro combiné avec un safari avant ou après.
  • Être une bonne mère pour mes futurs enfants.
  • Toujours trouver l'équilibre entre ma vie familiale, individuel, de couple, sportive, social et professionnel.
  • Inspirer (par l'exemple) les gens autour de moi de prendre soin de leur corps en pratiquant un sport qu'ils aiment.


Ma vie et mes moyens financier ne me permettrons sûrement pas de tout faire ce qui se trouve sur cette liste, mais pour moi, c'est une bonne source de motivation de savoir que je peux en faire quelques unes de ces épreuves. Pour moi, ce qui compte, ce n'est pas l'accomplissement de tous ces défis, c'est le chemin emprunté pour me rendre à quelques-uns de ces défis qui me feront certainement tripper et grandir. C'est ce qui me garde en vie.

Maintenant, je vous lance un défi ... faites-vous une liste. En privé ou sur votre blogue si vous en avez un. Peut importe votre intérêt, juste pour le mettre par écrit et vous allez voir, ça va vous motiver à avancer vers vos rêves.
Allez, à vos listes !

dimanche 6 janvier 2008

Recap Semaine du 31 décembre 07

Semaine qui se chevauche entre 2 années et qui s'est bien déroulée pour moi. Le kilomètrage monte et ma remise en forme continue.

Lundi : Rien. Remise d'un lendemain de veille fort agréable. Déjeuner avec un couple d'amis, puis, farniente, suivie d'un mal de cœur dû à trop de délicieuse raclette, de bons vins et de fous rires intenses.

Mardi : Marche sur le Mont Royal. Il neigeait. C'était féérique. Muscade s'en ai donnée à cœur joie pendant que nous, moi et JP, profitions du grand aire pour se dégourdir les jambes, accueillir la nouvelle année, dans la joie et la paix.

Mercredi : 7.3 km de course à pied.
En me levant, je savais que je devais courir. Quand j'ai vu le beau soleil et la neige qui brille, je me suis empressée de m'habiller pour partir. En regardant la météo, je me suis aperçu qu'il faisait froid. J'en ai mis épais. Très bien emmitouflée, je suis partie en direction du Jardin Botanique, par PIX-IX et Rosemont. J'aime bien ce chemin car ça monte tout en douceur. C'est un bon réchauffement. Et ça me fait toujours pensé à mon premier demi-marathon qui passait par là.
Sommes tout, ça s'est bien passé. J'avais le souffle un peu court parfois, mais tout le reste collaborait. Le moral était à son meilleur. Les rues n’étant pas encore très bien déblayés de la tempête, je me suis fait quelques plaisirs à sauter des bancs de neige.

Jeudi : 8 km de course à pied.
Plus froid que la veille, il m'a fallu un bon coup de pied dans le derrière pour partir (merci mon amour !), mais une fois partie, j'étais bien heureuse de courir dehors. Je dirais même que j'étais fière de braver le froid. Surtout au croisé des regards curieux des gens qui me trouvait folle ! Ça paraissait dans leur regard ...
Curieusement, j'étais plus rapide que la veille. J'aurais cru le contraire dû au froid. Mais je crois que les bonnes conditions de trottoirs m'ont aidé à courir plus vite. Ce fut une magnifique sortie avec 2 rencontres avec mon chum à contre sens au Jardin Botanique.

Vendredi : Rien.
Retour au boulot. Repos bien méritée.

Samedi : Encore rien !
J'étais supposée courir, mais le coeur n’y était pas. J'ai défait mon sapin, fait du ménage, paressée. Ça m'a fait du bien dans le fond !

Dimanche : Brunch des Vainqueurs - 7.43 Km de course à pied
C'est un retour avec le club que j'ai adoré. Premièrement, j'ai eu la chance, non, le privilège de m'entraîner avec Rosaire Gagné. Je le connaissais de nom, mais là, j'ai couru 45 min avec cet homme surprenant. Il a 67 ans, a couru pas moins que 117 marathons et j'ai de la difficulté à le suivre. Bon, aujourd'hui, ça allait, c’était mollo. Il avait couru 32 Km la veille en préparation de son prochain marathon à Tampa. Des gens comme lui, je les admire. Je veux être comme ça moi aussi à son âge.
On a couru au Jardin Botanique et j'ai croisé d'autres coureurs du club, mais aussi, ma très bonne amie Vérane. C'était super de te voir en forme Vérane ...

Total de la semaine : 22.73 Km de course à pied.
Ce n’est encore pas assez, mais ok pour la remise en forme.

samedi 5 janvier 2008

J'ai reçu mes photos !!!

Bon, finalement, j'ai reçu mes photos du marathon. Voici mes préférées ...

Ici, je suis au 21 ième km.



Celle-ci, je suis au 25 ième km environ



Retour vers la ligne d'arrivée ...



Le moment magique !!!



Yahou !!! Je suis marathonienne ;-)



Revoir ces photos me fait tellement plaisir. Je dois parfois me pincer pour m'assurer que je ne rêve pas de l'avoir fait. C'est un moment inoubliable.

vendredi 4 janvier 2008

Ma vie avec un Ironman

Il m'arrive que les gens de mon entourage me demandent comment je vis avec un chum qui fait des Ironman. Alors voici comment ...

D'abords, c'est quoi un Ironman : Un triathlon fait pour des gens qui aiment aller au bout d'eux même. C'est 3.9 km de nage en eau libre, dans un lac ou la mer, 180 km de vélo, souvent assez côteux, sinon, avec du vent et la chaleur et 42.2 km de course à pied, rien de moins qu'un marathon en après-midi. Pour moi, c'est le sport d'endurance ultime. Un but à atteindre, un jour.

Avant de connaître mon chum, je ne savais pas vraiment c'était quoi un Ironman. J'étais attirée par les sports d'endurance, mais de loin, comme si je ne croyais pas que c'était accessible. Comme si c'était pour une race d'être humain bien à part, j'avoue que je les trouvais chanceux. Je souhaitais faire partie de cette race, mais je ne croyais pas que c'était possible pour moi.

En fait, avant de rencontrer JP, j'étais dans un processus de remise en forme. Je rêvais d'un marathon, je rêvais d'être en santé ...

Puis, le 28 avril 2004, j'ai rencontré JP. Un gars qui avait ce rêve de devenir un Ironman. Le début d'une relation avec un gars qui s'entraîne les samedis et les dimanches toute la journée peut apporter certaines difficultés, surtout pour une fille qui ne comprend pas trop pourquoi le lundi c'est congé d'entraînement et que les fins de semaine, c'est les plus gros entraînements de la semaine. Mais je sentais que ce gars là valait la peine que j'essaie de mieux comprendre ce mode de vie et que ma patience allait porter fruit.

Le jour de son premier Ironman, en juillet 2004 à Lake Placid, j'ai compris. J'ai vu et admiré des athlètes de tous les jours, des gens comme moi, qui ont la volonté de pousser leurs limites pour réaliser un rêve. J'ai vu des gens qui me ressemblent. Ce jour-là, je suis allée chercher de l'inspiration pour ce qui allait devenir mon mode de vie. Une vie riche en défi, en santé et en forme. Ce jour-là, j'étais fière de mon chum et j'ai commencé à tomber sérieusement en amour avec lui.


Après ça, c'est une question d'adaptation. C'est comme dans tout, il faut trouver l'équilibre. On s'entraîne rarement ensemble, mais quand ça arrive, on l'apprécie. On s'encourage mutuellement, on se regarde grandir, on vit les expériences de l'autre avec beaucoup de joie et de fierté. Quand on passe du temps ensemble, on trippe. Alors oui, il y a beaucoup de samedi et de dimanche dans l'année que je ne passe pas avec mon chum, mais quand je le voie traverser la ligne d'arrivée d'un Ironman, ça vaut vraiment la peine. Il n'y a rien qui se compare à cela.

video

Ce que j'ai appris ...

Pour moi, c'est important que mon chum ait l'opportunité de s'épanouir dans sa vie sans que je lui impose des limites. Quand mon chum est heureux, notre vie commune se porte très bien.

Également, cette liberté de s'épanouir, je l'ai moi aussi. Il me donne tout ce que je lui donne. C'est un réel partage d'encouragement et de support.

J'ai appris que quand je me sens bien dans mon corps, j'ai une vie plus épanouie. Avant que je sois en forme comme aujourd'hui, je n'étais pas aussi heureuse. Donc ce mode de vie convient à mon bonheur. Pour être heureuse, j'ai besoin de me sentir en forme et en santé. L'esprit sain dans un corps sain, il n'y a rien de plus vrai pour moi.

Mais la leçon la plus importante que j'ai appris, c'est que quand on veut quelque chose, même si ça paraît fou et inatteignable, on peut y arriver. Il s'agit d'être patient, aller à son rythme, accepté de souffrir de temps en temps, écouter son corps et son cœur. Je vous le dit, un jour, je serai une Ironman !

jeudi 3 janvier 2008

Nouvelle année, nouveau look !

Juste pour faire changement, j'étais tannée de voir mon blogue. Et comme je n'aime pas particulièrement la routine, c'était une chose qui devait se produire un jour ou l'autre.

La photo en entête à été prise par mon chum sur la plage de South Hampton dans Long Island, NY, une semaine après mon marathon.

Nous étions au septième ciel !!!

Alors, vous aimez mon nouveau look ?

mardi 1 janvier 2008

Calendrier et résultats 2008

Résultat : 2:03:44 - 194/384 participants - 54/121 Femmes - 22/34 F30-39 ans
Résultat : Chip time : 4:24:39 - Gun Time : 4:27:22 - Split au 9.2 mile : 1:34:44 - Split au demi marathon : 2:12:09 - Split au 22.3 mile : 3:48:06 - 1026/1699 participants - 325/698 femmes - 30/93 Femmes de 30-34 - percentil: 50.8%

Résultat : 54:56 - 143/275 participants - 44/133 Femmes - 14/45 F30-39 ans

Résultat : 2:28:13 - 54/60 participants - 4/4 Femmes 30-34 - 5k course en 26:14, 40k vélo en 1:32:06, 5k course en 29:54

Résultats : Chip Time: 02:00:56.4 - Gun Time: 02:03:52.0 - Pace: 5:53/km - Femmes 30-34 ans: 84/195 - Femmes: 377/1101 - Overall: 1548/3053 - Split 11 km: 1:06:25 - Split 11 to 21.1 km: 0:57:28