jeudi 28 mai 2009

Plan de match

Comme je l'ai mentionné dans mon dernier billet, ma relation avec la nourriture n'est pas toujours saine. C'est un aspect de ma vie que je travaille depuis 5-6 ans. J'ai fais beaucoup de chemin depuis mais ça reste quelque chose que je dois entretenir tout le temps.

Mon problème est celui que beaucoup de gens ont. Je mange mes émotions. Bon! Tout le monde mange ses émotions, à un moment ou un autre dans leur vie. Moi, c'est un problème car ça peut être excessif. Et dans l'excès, il y a d'autres émotions qui surgissent et ça peut devenir un cercle vicieux. Ce cercle, je l'ai brisée quand je me suis prise en main à 27-28 ans. Mais aujourd'hui, et pour le reste de ma vie, je dois m'assurer de ne pas retourner dans ce cercle vicieux. C'est là ou le sport m'aide à ne pas y retourner. Avec le sport, je me dépense, je me défoule, je me sens en vie. Si je ne bouge pas et que je mange tout croche, je commence à me sentir déprimée et pas bien dans ma peau. Je ne veux plus vivre ça. Plus jamais de ma vie!

Depuis ma sortie de l'hôpital et bien vous le savez, je ne fais plus de sport. Mon niveau d'énergie a beaucoup baissé dû à ma médication et mon moral a été mis à dure épreuve. C'est dans ses moments que l'on se rend compte à quel point les choix que l'on fait dans notre vie sont importants et nous tiennent à coeur. C'est quand on ne peut plus faire quelque chose qui nous rend heureux que l'on se rend compte à quel point ça nous rend heureux. Depuis un peu plus de 2 mois, je mange mes émotions. Big time!

Mardi, j'ai atteint mon creux. Une journée de merde côté alimentation. Déjeuner correct, sauf qu'après ça s'est gâté. Pâtes sauce rosée avec fromage ... en grosse quantité pour le souper, une barre de chocolat Twix en après-midi et en soirée ... 18 biscuits Oréo. DIX-HUIT!!! Zéro fruits et légumes. Bon, certains pourront se dire que ce n'est pas si pire que ça, que je suis trop dure sur moi-même, que ça arrive à tout le monde, etc. Ce n'est pas tant ce que j'ai mangé ou même la quantité qui est le problème ... c'est le pourquoi et l'émotion qui est derrière ce geste qui me dérange. Quand j'ai décidée de manger les biscuits, je n'avais pas faim. Mais je me suis habillée, je suis sortie de chez moi pour aller à l'épicerie, j'ai acheté les biscuits et j'en ai mangé 18. Et ce n'était pas plaisant. Je ne me faisais pas plaisir. J'entrais dans un vieux pattern. Ça m'a réveillée.

Je ne crois pas aux régimes. Je crois aux bonnes habitudes de vie. Je ne crois pas qu'il faut se priver. Je crois qu'il faut avoir un équilibre. Je suis gourmande. J'aime le sucré, le salé, le gras. Mais j'aime aussi les fruits et les légumes, les goûts frais et léger et j'aime les mets épicés.

Aujourd'hui, je me reprends en main. Je vais reprendre le contrôle de mon alimentation. Écouter ma satiété, manger plus de légumes, plus de protéines, plus de poisson, moins de sucres simples. Retrouver une alimentation saine et équilibrée tout en me gâtant de temps en temps mais de façon raisonnable. Le pire, c'est que je suis super au courant de ce qu'est une bonne alimentation. Faut juste que je le mette en application. C'est là que je devrai faire preuve de discipline.

Je suis à deux semaines maximum d'accoucher. Je pense beaucoup à mon plan de match post-accouchement. J'ai hâte de retrouver mon corps et de recommencer à bouger. Ça fait quelques jours que je prépare le tout dans ma tête et voici ce que je pense faire, après la naissance de bébé.

Premièrement, mon alimentation. Comme expliqué ci haut, ça commence maintenant. Mon objectif est de reprendre mon poids d'avant ma grossesse mais aussi, de perdre 10 à 15 lbs supplémentaire. Je veux descendre mon taux de gras à 18%. Ça prendra le temps que ça prendra. Je ne me donne pas de ligne de temps pour y arriver. Pas pour l'instant en tout cas!

En deuxième lieu, je vais me donner deux semaines de repos/adaptation à ma nouvelle vie de maman. Prendre le temps de récupérer de l'accouchement, vivre au moment présent avec bébé, établir une relation avec bébé, etc.

Ensuite, pendant quatre semaines, je vais réintégrer du yoga et de la musculation dans ma routine de vie. Je vais y aller à mon rythme, selon mon énergie. J'ai un beau programme de musculation que je peux faire à la maison avec mon bébé. Je vais aller prendre des marches aussi avec la poussette. Pendant ses marches je pourrai intégrer des squats, de la marche rapide, des étirements, etc. Aussi, si j'ai du temps, c'est à dire que si les boires de bébé me le permettent, je vais retourner à la piscine pour des petites séances de 30 minutes, question de continuer ma familiarisation de l'eau et faire travailler mon cardio.

Après 6 semaines, je vais retrouver mes souliers de course à pied. En fait, c'est ce que les spécialistes recommandent. Il faut donner du temps à son corps de se replacer avant de pratiquer un sport d'impacte. Je vais suivre un programme de mise en forme qui vise un 10 km ... possiblement celui du marathon de Montréal, on verra!

À travers ça, quand mon plancher pelvien va me le permettre (!!!), je vais retrouver mon vélo pour des petites sorties et retourner nager pour devenir une triathlète!!!

Le tout se fera dans le plus grand plaisir possible. Pas de pression. J'ai envie d'être heureuse, d'être bien dans ma peau. Bouger me donne de l'énergie et me rend heureuse. J'ai la ferme intention de répondre à ses besoins!

13 commentaires:

Geneviève a dit...

Très bon plan! Ça m'inspire, car comme je te le disais, j'ai les mêmes difficultés que toi côté alimentation. Je mange souvent mes émotions! Ton plan m'a l'air très réaliste et il est très motivant!

Zen-Abelle a dit...

Super beau plan!! Je suis certaine que tu vas réussir.

Tu sais aussi ils disent que c'est normal d'avoir de la difficulté à contrôler son alimentation quand on est enceinte ses tes hormones. Lollll

Serge a dit...

Bravo!

Depuis mes blessures... je suis confronter à une situation équivalente... Nous sommes forcer à l'arrêt...

Le fait de ne plus être pouvoir dépenser mon excédent d'énergie... Ca m'oblige à moins manger (et à manger plus sainement). Difficile... car... lorsque je mangais trop... je pallais ca avec un entrainement plus 'calorifique' le lendemain.

Bon.. moi... j'ai une relation 'prévilégié' avec les 'fudgesicle'... Bon... j'en mange pas '18'... mais 4-5 facile!

Néanmoins, je crois qu'il faut se faire plaisir de temps en temps... sinon... on devient 'fru' ... Il faut juste éviter de le faire trop souvent.

Moi... j'ai une règle alimentaire. J'évite de manger des aliments qui ne me procurer aucun bien 'physique' ou 'morale'.

Si je mange quelque chose... ca doit être;

soit, bon pour la santé;
soit, fichûment bon pour au goût.

Par ailleurs, n'oublies pas qu'une femme enceinte a toujours des fringales... Ne te sens pas 'coupable'!

Serge S.

P.S. J'espère être moins aussi prêt pour l'action dans 6 semaines...

Sylvie a dit...

@Geneviève: Je suis contente que l'on puisses s'inspirer et s'aider.

@Zen-Abelle: Hihihi! Les fameuses hormones! Et ce n'est pas fini ... quand bébé arrive, y'en a d'autres!

@Serge: Je suis très d'accord avec toi pour ce qui est de la non-culpabilisation. En fait, quand un écart m'arrive, je passe vite à autre chose et j'essaie de corriger le tire. Je ne veux pas couper les gâteries à 100%, juste diminuer les quantités et d'avoir le contrôle sur mes ''cravings'' pas trop bons pour la santé. Manger pour les bonnes raisons.
Je suis contente de lire que tu vois une lumière au bout du tunnel. Ce n'est pas facile d'arrêter de bouger hein?! Je te souhaite un excellent retour sans blessure. Contente d'avoir de tes nouvelles :-)

Véronique a dit...

J'aime ton programme de retour en forme! J'espère qu'on va se croiser au gym. Et tu peux sonner chez moi si tu passes devant ma porte dans tes marches si tu veux une comparse! Je pourrais tenir la poussette pendant que tu squats hehehe!!

Ce n'est pas évident la relation bouffe ehn! C'est plus facile de bien manger je trouve quand on fait du sport. On est plus dans le mindset "santé". Et quand on mange mal, après on "court comme une merde" (comme je dis hehe!).

Au locomotion je crois qu'il y a des cours de yoga post-natal!! Et me semble que j'ai croisé quelques fois un genre de truc "cardio poussette" au parc maisonneuve!

Sylvie a dit...

@Véro: Je ne crois pas retourner au gym avant l'automne. Je vais faire ma musculation à la maison. J'ai tout ce qu'il me faut.
Je ne dis pas non pour les power walk avec ma voisine par contre :-)
Une prendra la poussette et l'autre aura Muscade ;-)

Patrick F. a dit...

18 Oréo WOW !! C'est un PB ?

;-)

Trigirl 2007 - Québec a dit...

Tu as un beau plan de match!
Ça me fait rire parce que ton sujet d'aujourd'hui (la saine nutrition et manger ses émotions) se rapproche de ce que je vais écrire sur mon blog...
Mais, en tout cas, ton attitude positive est inspirante: merci!

Vérane a dit...

C'est une bonne résolution! Je suis sûre que tu y arriveras. ;-) Bon, faudra pas trop compter sur moi pour t'inciter à suivre ton plan - tu me connais, je suis un "ventre sur pattes". lol!

Je comprends que tu veuilles manger équilibrer, mais faut pas en faire une "fixation" non plus - il me semble que tu ne manges pas si mal que ça en général. Les écarts de tps en tps, c'est normal, surtout qd on est enceinte! ;-p Et les hormones jouent effectivement un rôle important dans nos émotions.

Sylvie a dit...

@Punch: Mouahahahahahahah! Très drôle! Tu me fais rire ses jours-ci ;-)

@Trigirl: On peut dire qu'on a eu une journée opposée côté bouffe :-)

@Vérane: L'idée est justement de ne pas en faire une fixation. Mais je dois m'y attarder pour arriver à trouver un équilibre qui me permettra d'avoir une belle relation avec la nourriture. Ce n'est pas toujours facile, crois-moi. Bien qu'on en rie, ça n'a rien à voir avec ma grossesse. C'est des vieux pattern que je reconnaît et que je ne veux plus accueillir dans ma vie. Enceinte ou pas :-)

Pierre le Grand a dit...

Il ne reste que 14 jours avant le plus beau jour de ta vie. Ton plan de remise en forme est superbe. J'ai hâte de te voir rouler de nouveau. Avec le bébé à trainer dans le chariot derrière, je devrais avoir une chance de te dépasser :) .

J'ai aussi vécu un arrêt forcé d'entraînement en raison d'une chirurgie et je peux te dire qu'on en récupère très rapidement. Ce n'est pas cela qui m'a empêché d'accumuler les PB sur mon vélo de route mais il faut dire que le vélo y est pour beaucoup. Ce n'a rien d'un exploit de battre mes temps d'hybride avec mon vélo en carbone, en fait, le contraire serait pathétique.

Il ne faut pas trop s'en faire pour l'alimentation car actuellement, tu manges pour deux. Cela fait donc neuf oréos pour toi et neuf pour le bébé. Quoique je n'en ai jamais avalé autant même pour nourrir mon grand corps. Cela doit être le commencement de ta surcharge de glycogène pour ton prochain marathon :) .

jamfil a dit...

Quand je te lis je me retrouve beaucoup. Je suis passée par là, et j'y passe encore de temps en temps, autant côté bouffe, bebe que sport. Difficile d'avoir l'équilibre hein? Un jour à la fois, et même un repas ou une bouchée à la fois.

Mon seul conseil: avec bébé, prend ça molo. Très molo. Pas de plan c'est le meilleur plan. Je ne dis pas de rien faire, au contraire! Faut faire quelque chose sinon on "dépressionne" big time hihi! Mais ne te fixe pas d'objectif de fois/semaine ou de temps. Pas avant les fameuses 6 semaines.

Aussi, je t'encourage a allaiter, tu sais à quel point je suis pour malgré mes déboires mais je t'encourage à le faire pas nécessairement pour les raisons que tu crois. Ça m'a encouragé à bien m'alimenter et remonter la pente beaucoup plus facilement. Je me disais toujours que si je mangeais des chips, que si je me bourrais de desserts, forcément ça affecterait le lait, ou sinon le peu de bon nutriments que je prenais irait au bébé et il ne resterait rien de bon pour moi et je dépérirais. Comme pour une raison inconnue j'ai complètement perdue l'appétit après la naissance (hormones?) Ca m'a encouragé à manger beaucoup de fruits et légumes et boire beaucoup d'eau. Je me sentais très responsable de la qualité de mon lait que je donnais, hehe!

Et pour ce qui est du sport, un bon matin tu vas te réveillé, et sans savoir ce qu'il y a de différent de la veille, tu auras une nouvelle énergie et l'envie de sortir avec bébé. Dans mon cas, ca aura pris 7 jours. J'étais sortie avant, mais ça me demandait un si gros effort que je n'y prenais aucun plaisir.

Va-ton avoir droit à une photo de famille bientôt? hihihi!

David a dit...

Pas de nouvelles depuis quelques jours ... est-ce que tu aurais une bonne nouvelle à nous apprendre par hasard ?

De notre coté ma blonde m'a annoncée début-mai qu'elle était enceinte du deuxieme. C'était planifié, mais c'est la joie quand meme !