samedi 13 octobre 2007

2 tiers d'un marathon

Aujourd'hui, j'ai couru 2 tiers d'un marathon !

Avec ma semaine de merde dans le corps, j'étais tout de même motivée à accomplir ce défi. N'ayant jamais couru une telle distance, j'étais confiante d'y arriver.

Au départ, il faisait super beau. Mais pas chaud. Je me suis habillé chaudement afin de ne pas attraper froid. Je savais que je partais pour 3h et que la pluie allait probablement m'accompagner vers la fin.

Comme j'avais trippée samedi dernier au Circuit Gilles Villeneuve, j'ai décidée de répéter l'expérience. Cette fois-ci, j'allais faire 3 tours du circuit.

Tout allait bien pour les 14 premiers km. Même que je courais au delà de ma vitesse d'endurance fondamentale. Je savais dans le fond de moi que j'allais payer pour ça, mais je ne me suis pas écoutée. J'avais le goût de me tester.

Au 19ième km, j'ai fait un arrêt. Sur le circuit. J'étais seule et je souffrais. Ce fut un moment difficile ou je me disais au fond de moi-même ... dans quoi tu t'es embarqué ... courir un marathon ... té folle ... 30 secondes plus tard, je me suis ressaisie et je me suis dit: GO, va réaliser ton rêve ! Je suis donc repartie en gémissant un peu, pour quelques minutes !!!

Sortir de l'île Notre-Dame fut difficile. La méga côte à monter pour regagner le Pont Jacques Cartier m'a tuée. Je l'ai d'ailleurs presque tout marchée. De retour sur la rue Rachel, j'avais hâte de finir comme ça ne se pouvais pas. Je regarde ma montre ... 26 km ... il reste 2 km Sylvie, go, tu vas y arriver ... 27 km ... j'y suis presque ... 27.4 km ... 600 mètres encore, vas-y ... 27.8 ... 200 mètres, un petit sprint plus tard ... 28 km ! J'arrête ma montre et regarde ma vitesse moyenne, 9.5 km/h ! Je met mes mains au visage, j'en reviens pas. 2H57m39s de course à pied. J'ai le goût de pleurer. J'entre dans la maison, je download les donnée de ma montre sur l'ordi et je me met à pleurer à chaudes larmes. Pas par tristesse, par joie et surtout par fierté.

Je me suis coulé un bon bain chaud. J'y suis resté un bon 15 minutes. J'ai fait mes étirements et mes traitements de glace. J'ai mal partout, mais je suis heureuse.

2/3 d'un marathon ... à 36 dodos du jour J.

JE CAPOTE !!!

3 commentaires:

Anonyme a dit...

Que d'émotions de te lire Sylvie! J'en ai les larmes aux yeux. Tu vas y arriver, j'en suis certaine. Bravo et continue ton excellent travail. Mon coeur est avec toi.
Ta maman qui t'aime XOXOXO

Ben a dit...

Wow, félicitation ! 28km c'est une bonne trotte !

Le Trotteur de l'est a dit...

28 km c'est excellent! Bravo

C'est de bonne augure pour ton marathon. En y ajoutant l'adrénaline que tu vivras ce matin là, tu y arriveras c'est sur.