jeudi 7 août 2008

Nostalgique

Je n'arrête pas de penser au beau trip de course à pied du week-end dernier. Quand je relis mon récit, je ris et je rêve de recommencer. Vos commentaires me touchent beaucoup aussi. Ça me donne vraiment envie de répéter l'expérience pour faire vivre ou revivre ce trip à d'autres personnes.

Je pense aussi à pleins d'anecdotes que je n'ai pas écrites ...
  • Comme le détour de 2 km que Jean-Paul et Yoan ont couru à cause qu'ils ont pris un mauvais chemin à Trois-Rivières pendant que nous, on se réchauffait au McDo tout en aillant un moment zombie (perte de la notion de temps!). Nous aurions dû les suivre de plus prêt et ça m'a stressé. Je m'en suis voulu. Quand nous les avons retrouvés (soupir!), ils étaient souriants malgré tout.

  • Comme le couple qui nous observaient de leur fenêtre car nous étions stationnés en face de leur maison. Ils devaient certainement se demander qu'est-ce qu'on faisait là!

  • Comme le coucher de soleil qui fut absolument magnifique.

  • Comme la fille (ou le gars?!!!) qui jouait du cerceau sur le bord de la rue, déguisée en clown, au milieu de nul part ... je vous le jure, c'est arrivé!

  • Comme la gentillesse des commerçants qui nous ont prêté leur toilette sans qu'on leur achète quoi que ce soit. Particulièrement le resto Grec avec les serveurs déguisés!!! Haha ... trop cute!

  • Comme les nombreux coups de klaxons et crie d'encouragements que nous avons eu en court de route. Ça nous a d'ailleurs surpris vue que nous n’avions aucuns signes particuliers qui expliquaient ce qu'on faisait.

  • Comme le couple qui est sortie du resto pour nous demander ce qu'on faisait en nous observant faire un relais!

  • Comme le feu d'artifice en fin de soirée dans un village. C'était pas pour nous?!!!

  • Comme les nombreux moments de bonheur partagé entre les coureurs. Des moments de rire, de support et d'encouragement.

  • Comme le moment ou moi, JP et Marc avons aperçu la pancarte: Bienvenue à Québec. Moment de pure joie et de regret de ne pas avoir de caméra pour immortaliser ce moment.

  • Comme l'envie de mentionner à tous sur notre passage qu'on arrive de Montréal, en courant!


Depuis le mois de juin dernier, j'avais un peu perdu l'envie de courir plus de 20 km par semaine. Ce mini voyage m'a redonné l'envie de sauter dans mes souliers et de partir sur les pavés qui m'entourent, pour beaucoup de km! Ça me fait du bien.

5 commentaires:

Serge a dit...

Oui je comprends très bien le feeling.... Attendre 1 ans pour répéter ton exploit... ca peut être long!

Mais tu peux toujours planifier un autre défi... soit ... une version hypothermique en février (pas évident surtout s'il y a une tempête de neige), ou encore, une course à relais dans les Apalaches ou tout autre circuit montagneux. Ouche! Ca va faire mal! Et bien sûr, sur l'ultime défi... Montréal-Natashquan!

Pour moi, mais mon préféré serait un spécial vignoble où il faut parcourir la route des vins mais en courant. La région de Brome-Missisquoi serait parfaite. En plus, ceux 'moins' en forme pourait faire le parcours en vélo et boire un 'peu' plus!

A+

P.S. Montréal-Natashquan, c'est une farce! 1200km c'est trop!

Trigirl 2007 - Québec a dit...

Ahahaahha! Je ris encore de la passe du clown avec le cerceau!
T'es sûre que c'est pas une hallucination? MOuahahahaha!

Montréal - Natashquan: c'est pas bête et on irait tous voir Gilles!!!

Sylvie Mallard a dit...

Serge, tu me donnes de bonnes suggestions! Tu sais, j'ai rêvé que je courais Montréal-Natashquan cette nuit ;-)

trigirl, non non, je n'ai pas hallucinée ... quoi que ... ;-)
hihi!

Christian Pouliot a dit...

Sylvie, c'est le genre de trip qui fait rêver! On met des mois à préparrer ce genre d'événement, un coup terminé on en veut encore plus! C'est tout à fait normal d'être nostalgique! Bon maintenant, What's next?!!!

Je pense que serge, viens d'allumer une belle grosse lumière avec son idée de la route des vins à la course! hum!!! yummie! Un peu de course, on calme les muscles avec un rouge, encore une peu de course, on déguste un autre verre de rouge, un autre petit coup de course, et hop on termine la bouteille! Héhé, je veux être là!

Martin a dit...

Moi je suggère la route des poutines.

Courir d'un resto à un autre, en passant par les nombreux casse-croûte en campagne. Ce serait merveilleux!

Et personne n'engraisserait puisque nous brûlerions nos calories au fur et à mesure.