mercredi 2 décembre 2009

Crise existentielle sportive !

Depuis quelques semaines, je vis une mini crise existentielle dans ma tête. Un Qui Suis-Je vraiment comme athlète. Une coureuse, c'est réellement sans AUCUNS doutes. Mais c'est tout le côté side-line de la course qui me rend perplexe.

J'adore le vélo. Je ne veux pas lâcher le vélo. La natation, c'est un gros challenge pour moi et je veux continuer à travailler ma peur de l'eau pour être capable de nager un jour ou très prochainement.

Mais suis-je vraiment une wannabe triathlète? Crise existentielle !

Hier soir, je suis allée essayée un entraînement de course à pied avec le club de triathlon Les Chickens. C'est une gang fort sympatique et j'ai quelques très bonnes amies qui en font maintenant partie. Ma motivation d'aller dans ce club part de là ... j'aurai voulu partager ça avec mes amies. Mais hier, je ne me sentais pas vraiment à ma place dans un club de triathlon. Et ça m'a fait de la peine (c'est pour ça que je suis debout à 5 heure du matin pour écrire ce billet!).

J'ai même dit à mes copines en sortant que je voulais m'inscire. Je me suis trouvée tellement ridicule de dire ça car dans le fond de moi, si je m'arrête un instant pour vraiment m'écouter, ce n'étais pas tout à fait sincère. Je crois que j'aurais vraiment voulu que ce soit vrai, j'aurais vraiment voulu devenir une poulette pour m'entraîner avec mes amies. Mais ce ne sera pas le cas. Je dois m'écouter et aller avec ce que mon coeur me dit vraiment.

Je suis une coureuse. Quand je cours, je me sens chez moi. Je regarde le calendrier de course que je me suis montée pour 2010, il n'y a que de la course à pied. Pas de duathlons et encore moins de triathlons. J'ai envie de faire des ultramarathons. On dirait que c'est une grande force qui m'attire vers ça et que c'est très difficile à résister. Il y a une raison pourquoi j'ai pris l'irrationnelle décision de faire un 6 heures de course le 2 janvier ... j'ai envie de plonger dans ce monde. J'ai envie de faire mon premier 50 miles en 2011.

Si on me demande qui suis-je aujourd'hui, je suis une coureuse qui a envie de faire du vélo de temps en temps, qui apprends à ne plus avoir peur de l'eau et qui rêve d'ultramarathons. Vais-je faire du triathlon un jour ... peut-être! Je ne lâches pas mon désir de faire un Ironman non plus. Mais on dirait que j'ai envie de mettre ce projet sur une tablette. J'y reviendrai plus tard.

Alors ma décision est prise. Je reste une Vainqueurs. Et j'irai encourager mes copines dans leurs triathlons!

6 commentaires:

Vérane a dit...

C'est bien comme ça, Sylvie. Je pense que c'est important de rester à sa place = d'être là où on a envie d'être. ;-)

Je te comprends, car même si j'ai le goût de faire du triathlon, c'est plus pour un dépassement de certaines de mes limites (vélo, natation) et aller au-delà de ma zone de confort. Je ne sais pas encore jusqu'où j'irai, mais je reste avant tout une coureuse et y'a pour moi RIEN, ASBOLUMENT RIEN qui me procure les sensations de la course. ;-p

Alors, ma foi, l'important, c'est d'écouter ton coeur! ;-pp

Zen-Abelle a dit...

Go Vainqueurs!! Tu fais bien de t'écouter... ;)

Pierre le Grand a dit...

Écoute ton cœur Sylvie!

Avoir du plaisir à s'entraîner est très important car sans cela il y a peu de chance que l'on persévère. Sans le plaisir, on lâche au premier petit bobo.

Bien que je sois un cycliste qui court rarement, je t'encourage quand même à te faire plaisir en courant.

Lise a dit...

Et même "juste" avec la course à pied les choix sont multiples...attends de tomber en amour avec le trail...pas une piste de pareille! Tu en auras plein la vue et plein les pattes et pour longtemps. See you in Mont-Tremblant!
En passant à quelle heure seras-tu sur le Mont-Royal dimanche prochain? des fois que....

sylvain bernier a dit...

Salut Sylvie,

Une belle gang aussi en Ultramarathon. Au plaisir de se voir sur un Ultra un jour. A +

Geneviève a dit...

C'est merveilleux d'explorer plein de voies pour ensuite choisir celles qui nous conviennent le mieux!
Moi aussi, je vais sûrement rester une Vainqueur finalement.