jeudi 11 mars 2010

Un grand jour !!

Je suis telllllement contente!!!! À la caisse pour payer notre nouveau jouet, je sautillais de joie à l'idée d'aller courir le plus vite possible à notre retour à la maison avec ma petite Laurence. Mon amoureux a tout de suite monté le Chariot, j'ai pris une bouchée, nourrie ma progéniture et up, c'était l'heure de l'essaie. En plus, c'est le faux printemps dehors. Trop parfait!


Mes premiers pas avec le Chariot avec mon aire joyeuse qui essaie d'avoir l'aire de savoir comment courir avec un Chariot ...

Ce n'est pas facile de courir avec cette poussette. Premier constat, gérer mes mains et mes bras. Au premier contacte, mon réflexe était de tenir la barre à deux mains. Ouf, pas très confo. Je m'imaginais sur un tapis roulant en train de courir en tenant la barre de lecture du rythme cardiaque ... pas question de courir une seconde de plus comme ça. J'ai enfilée la ganse autour de mon poignet gauche en gardant ma main droite sur le guidon. Déjà, ça allait mieux.

Deuxième constat, les trottoirs pleins de trou, ce n'est pas très amusant. Vive l'asphalte pas de trou du Jardin Botanique. Pour m'y rendre, j'ai dû faire quelques slalom, quelques ralentissements pour éviter de trop brasser ma puce qui dormait paisiblement. Pas génial pour garder un rythme constant.



Troisième constat, monter une côte avec ce Chariot, ça augmente le niveau de difficulté!! Premièrement, faut tenir le guidon à deux main. Je déteste. Par contre, descendre une côte, ça fait aller plus vite!!! Sur un faux plat descendant, j'ai pu lâcher le guidon à quelques reprises avec la ganse au bras. J'ai bien aimée ses petits moments. J'imagine que je vais développer des trucs pour être confortable dans les situations que je n'ai pas aimée cette après-midi. Question d'expérience j'imagine!



J'ai aimée mon expérience, même si j'ai trouvé ça difficile. Dans le fond, ça m'a fait sortir de ma zone de confort. Il a fallu que je m'adapte à cette nouvelle façon de courir. Pour l'instant, je vais m'en tenir à des petites sorties sur des trajets où l'asphalte est belle. Je me vois mal partir pour un 2h, 2h30 sur un no-where dans les rues de Montréal. Pas encore en tout cas :)



Nous allons attendre pour le vélo. Nous la trouvons encore trop petite pour ce genre de vibration. Le Chariot va nous suivre en Caroline du Nord. Je vais faire quelques sorties avec Laurence pour mon entraînement du 50 km. La difficulté supplémentaire de pousser ce Chariot va m'aider c'est sûr!

5 commentaires:

Pablo a dit...

Ça a l'air vraiment très difficile ! Chaque fois que je croise dans une course (des marathons, des fois !) un coureur avec un chariot, je reste ébahi d'admiration. Maintenant il faut que tu te trouves des courses où tu puisses pratiquer sur l'asphalte, de vraies courses et non pas cette "fun run" qui ne doit avoir rien de fun puisqu'ils interdisent les baby joggers ! Bonne chance !

Trigirl 2007 - Québec a dit...

Super! À voir ta mine heureuse et la cocotte toute endormie, vous formez déjà une équipe du tonnerre!!!

Véronique a dit...

Ahhh trop cute!! J'aurais aimé être dans le coin pour être témoin de ça!!

J'ai couru avec un chariot (oui oui! la fille à Katy (KSL)) et mon dieu oui je ne savais pas où mettre mes mains mais apparemment on s'habitue vite. Et c'est CLAIR que tu vas trouver que tu VOLES quand tu vas courir en solo!

Vérane a dit...

C'est clair que ça ne doit pas être facile de courir avec les mains devant sur la barre... j'imagine que tu vas t'y habituer avec le tps. ;-p En tout cas, c'est sûr que c'est un excellent entraînement!! ;-)

Un peu de moi a dit...

Vous êtes tellement belles!!!