samedi 21 mars 2009

Congé!

Depuis hier après-midi, j'ai obtenue mon congé d'hôpital.
Je suis aussi en congé de travail pour le reste de ma grossesse.
En congé d'activités physiques.
En congé de stress.

J'ai passée 75 heures dans les murs de l'hôpital, sans trop savoir quand j'allais y sortir. C'est une expérience qui a été très intense.

Intense par l'incertitude qui planais sur ma santé et celle du bébé. Mais quand les nombreux résultats de tests entraient, ils étaient tous remplis d'espoir. Bébé est très bien développé. Un peu plus gros que la normal de son âge. Hihi, j'aime ça! Mes bilans sanguins sont parfaits. À part ma haute pression et des protéines dans mes urines, le reste va très bien.

Pour me donner mon congé, ils ont triplé ma dose de médicaments, afin d'assurer que ma pression reste normale. Même si je voulais bouger, j'en suis incapable. Ça rentre dans le corps comme une tonne de brique. De toute façon, mon focus va vers le bébé. Je vais tout faire ce qu'on me demande afin de me rendre le plus loin possible dans la grossesse. On me demande de rester calme et tranquille à la maison, pas trop bouger ... pas de sorties au magasins, pas de sport, seulement un peu de yoga très tranquille à la maison, sans mouvements brusque et bien sûr, aller à mes rendez-vous!!!

Je suis choyée. Choyée d'avoir des gens autour de moi qui sont venu me voir, mon téléphoné, encouragé, écrit. Choyée d'avoir un chum qui s'est rapidement adapté à la situation, qui m'a apporté tout ce dont j'avais besoin pour rendre l'expérience le moins pénible possible. Je ne prends rien pour acquis de ce que j'ai reçu comme amour et amitié cette semaine.

Le personnel du centre des naissances a été extraordinaire. J'ai rie avec eux car le rire, ça fait du bien! J'ai vécu des côtés très positifs dans cette expérience. Ça m'a permis d'entendre le coeur de mon bébé à tous les jours, plusieurs fois par jours. En fait, je n'ai jamais autant communiquée avec mon bébé. Ça m'a mis en harmonie avec la vie qui grandit dans mon ventre. J'ai aimée ça. Même qu'aujourd'hui, ça me manque un peu de ne pas pouvoir l'entendre bouger! C'est peut être drôle à dire mais je suis super fière de moi! Je suis fière de la façon dont j'ai gérée mes émotions. Je n'ai pas jouée à la victime, je me suis permis de pleurer quand j'en avais besoin, je suis restée positive et à l'écoute de ce qui se passait.

Sortir dehors après 75 heures enfermée, même dans un environnement pollué, m'a rendu euphorique. J'en avais la larme à l'oeil. Voir mon chien, dormir dans mon lit, être chez moi ... je l'apprécie encore plus que je l'appréciais avant.

Maintenant, plus que jamais, je vis au moment présent. Ça fait du bien!

7 commentaires:

Geneviève a dit...

Tu es super! Tu affrontes les obstacles de la vie comme une championne. Tu as toutes les raisons d'être fière de toi. xxx

Trigirl 2007 - Québec a dit...

Chapeau Sylvie!
Les coups de pédales que j'ai donné à ta santé c'était quand l'asphalte était la plus belle!!!
Tu vas voir, c'était beau: je vais mettre les photos sur mon blog un peu plus tard, en soirée!

Pierre le Grand a dit...

Bravo Sylvie! Je suis très heureux de te savoir sortie de l'hôpital et très fier de ta remarquable attitude.

Je me souviens d'avoir réalisé mon PB sur le CGV lorsque tu étais là. Ton absence de la scène sportive se fera sentir pour tout le monde mais ton bébé est ce qu'il y a de plus précieux, prends en bien soins.

Un peu de moi a dit...

As a very smart person told me yesterday.
"Quelques mois, c'est très peu pour avoir un bébé en santé!"
Keep up the good spirit.
Le bétume et ton vélo seront là dans quelques mois et seront très heureux de ton retour.
En attendant continue de prendre soin de vous.
Bisous.
Isabelle

Sylvie Mallard a dit...

@ Geneviève: Merci beaucoup! J'ai hâte de te revoir :-)

@ Trigirl: Oh cool! J'ai hâte de voir les photos!!!

@ Pierre le Grand: Ça me fait plaisir de savoir que je t'ai aidé à faire ton PB. Imagines quand tu auras ton vélo de route ... cette année j'espère :-)

@ Isabelle: Té fine! Merci d'être venu me voir à l'hôpital. Je me promet une ride en ta compagnie à la fin de l'été!!!

Éric a dit...

J'ai suivi par ton blog les péripéties de ta grossesse. Ça a suscité de nombreux souvenirs. Ma fille aînée est née prématurément. Entre l'âge de 3 et 5 ans, elle a été opérée trois fois (aucun lien avec la prématurité toutefois). Elle a aujourd'hui 9 ans et elle est resplendissante de santé. Pendant les moments difficiles, on a souvent l'impression que le sort s'acharne sur nous. Avec le recul, on se rend compte que ce n'était pas la fin du monde (du moins pour les parents chanceux qui, comme ma copine et moi, ont connu un dénouement heureux). Garde ton bon moral, c'est la clé.

Sylvie Mallard a dit...

Merci Éric pour ton témoignage!
Un jour à la fois :-)