dimanche 8 juin 2008

Recap. Semaine du 2 juin

Lundi: 30.24 km de vélo
Mon vélo plein de poussière me criait d'envie de sortir dehors. Je l'ai écouté, à mon grand bonheur.
Je suis partie au Parc Maisonneuve sans trop d'attentes. Je voulais juste mouliner et avoir du plaisir. Rapidement, je me suis mis à aller vite et à attaquer les petites côtes du Parc. Je me sentais comme un enfant qui zigzaggait autour des cyclistes plus lent et des patineurs sur roue. Après 20 km, j'en avait marre de tourner en rond. Je me suis dirigée dans mon quartier ou j'ai fait 10 km d'intervalles improvisé sur des circuits qui ressemblaient aux critériums. Attaquer des faux plats montant, arrêter à un feu rouge ou à un stop et démarrer à toute vitesse sur la plaque (53/12), prendre les coins de rue en haut de 30 km/h (ma bête noir!), faire des accélération, rouler face au vent et aimer ça ... haaaaa! Grisant! Je suis revenue chez moi totalement reposée et défoulée. Une thérapie merveilleuse ;-)

Mardi: 10km de course à pied
Entraînement avec le club de course qui a mérité un
billet!

Mercredi: Repos
Au départ, je devais recevoir des coureurs chez moi pour planifier notre voyage en course à pied entre Montréal et Québec. Comme la plupart étaient débordés, j'ai reporté le tout et à la dernière minute, j'avais la soirée de libre. J'ai alors décidée d'aller au critérium des femmes dans la petite Italie. Une étape des championnats du monde du Grand Montréal. Ce fut une belle soirée avec des amis et terminé tard en mangeant une bonne pizza sur la rue Dante. Quoi demander mieux? ;-)

Jeudi: Repos
Ma nuit n'a pas été de tout repos. Ce n'est pas la meilleur des idées de manger une pizza à 9h30 le soir, mais je ne le regrette pas. Elle était bonne!!! J'ai passée une journée bof et je suis arrivée chez moi avec zéro motivation et zéro énergie. Je me suis couché tôt afin de récupérer.

Vendredi: Repos encore
Journée
GÉNIAL au bureau. Je suis arrivée chez moi avec la ferme intention de tout gardée mes bonnes énergie pour le lendemain. J'ai 3h de course au programme.

Samedi: 14 km de course ...
Je me suis levée super fatiguée et avec un bon mal de tête. Mais j'étais déterminée. Ce matin, je veux courir 3h ... environ 29 km.
Je suis partie avec ma ceinture de taille remplie de gatorade en direction de la montagne. Rendu près de la rue Frontenac, je remarque qu'en direction ouest, c'est très gris et menaçant de pluie et qu'à l'est, c'est beau et ensoleillé. Un coin de rue plus tard, il commence à pleuvoir. Je change de direction. Ça m'emmerde un peu d'aller vers l'est car je cours toujours là, mais je n'avais pas le goût de me faire mouiller. Je me sentais fatiguée et lourde. Je n'arrivais pas à trouver mon rythme. J'arrive au Jardin Botanique en espérant y trouver de l'espoir, mais en vain. Je n'allais pas très bien.
Je me suis déjà retrouvée dans cette position et j'en avais pleurée une shot. Je n'avais pas le goût de vivre ça aujourd'hui. Je suis retournée chez moi en restant positive et en relativisant. Ça m'a donné 8 km. J'ai pris 1h15 de repos. J'ai fais des étirements, écouté la télé, fais un peu de surf sur le web et je suis tombée sur ce texte de
Tri Girl. Une triathlète que j'adore lire et qui a une blessure au pied. Elle ne peut pas courir. Je me suis alors donnée un coup de pied dans le postérieur pour aller faire quelques km de plus. En partant, ça allait bien. Je me suis même mis à pensé que j'y arriverais de courir mon 3h. Mais après 3 km, ça avançait plus. L'énergie était pas là. J'ai tout donnée pour revenir chez moi et arrondir ça à 6 km (pour toi Tri Girl). Je suis contente d'être allée au bout et surtout de ne pas me décourager. Demain sera une autre journée!

Dimanche: 31.25 km de vélo
Je me suis levée super ammochée et enkilosée. Pas le goût de rien faire. Je déteste me sentir comme ça. JP a pris les choses en main et m'a convaincu d'aller faire une petite ballade de vélo sur Lake Shore. Je le savais que ça me ferais du bien. C'était agréable de rouler avec mon chum, sur le bord de l'eau, sans se soucier de notre vitesse. J'ai vraiment appréciée la ride. Ça termine bien ma semaine.
Total de la semaine:
24 km de course à pied (beurk!)
61.49 km de vélo ;-)

J'avoue qu'à 4 semaines de mon 50 km, je suis remplie de doutes. Je n'aime pas ce feeling. Mais c'est un pattern chez moi. Quand les choses ne vont pas à mon goût, je doute. Je sais dans le fond de moi que je suis capable de le faire. Mais là, c'est assez difficile pour moi de le voir. Ma vision est brouillés par mes ''échecs''. Ça ira mieux après un bon massage ...
Pitlitpitli va bien s'occuper de mes maux!!!

4 commentaires:

Mademoiselle Pitlipitli a dit...

Sylvie,
N'oublie pas que cette chaleur soudaine sur Mtl nous affecte plus qu'on ne voudrait le croire. Les hormones ont besoin de quelque temps avant de s'y adapter. En plus,l'air est tellement chargé, saturé d'humidité... ça nous alourdit beaucoup. Il devait y avoir de ça dans ta fatigue du week-end. Ne t'en fais pas... tu seras prête pour ton 50.

Trigirl 2007 - Québec a dit...

Tiens, tiens: tu cours à ma santé, et je pédale à la tienne!!!
Ahahaha!

Anonyme a dit...

Et moi, à défaut de trouver le tps de courir, je monte les escaliers à ta santé, Sylvie! lol!

Comme je te l'ai dit, je te comprends vraiment très bien pour être passée par là, mais j'ai confiance en toi et je suis sûre que tu es capable de le faire ce 50km.

Isabelle a raison - la chaleur, ça fout tout en l'air. Moi, j'ai l'impression d'avoir 10kg de + à traîner... ;-0)

Courage! Et encore un GROS GROS merci pour dimanche!!

BizOOO

Vérane

Sylvie Mallard a dit...

Merci pour vos encouragements!
Déjà, je me sens mieux. Ce soir, à la piste, j'ai souffert de la chaleur, mais moins que samedi. On s'acclimate tranquillement!
On lâche pas ;-)))

Vérane, ça m'a fais plaisir !