lundi 26 novembre 2007

Leçons appris pendant l’entraînement et le jour du marathon

Avec un peu de recul, après une semaine de bonheur, voici ce que je retiens de mon expérience.

Leçons appris pendant l’entraînement
  • Les ongles bleus, ça peut être une nouvelle mode … et ça guérie … lentement, mais sûrement !!!
  • L’encouragement de nos proches n’a pas de prix.
    Ainsi que les blogues de course à pied et les amis de divers forums qui sont une source d’inspiration sans borne.
  • Le Body glide est le meilleur ami du coureur.
    Et c’est fort intéressant de découvrir les endroits d’héritassions que notre corps nous offre comme marque d’effort. Comme des tattoo temporaires qui font mal sous la douche !!!
    Pour guérir ses marques de guerres, un peu de fécule de maïs fait des miracles.
  • La lecture de divers ouvrages sur la course à pied aide à la motivation.
  • Il y a rien comme un bon bain chaud après une longue sortie sous la pluie.
  • Courir avec la bonne chaussure pour son pied est essentiel.
  • Le corps se transforme en courant longtemps. Le gras se perd et des muscles se forment. C’est fascinant.
  • Le lait au chocolat est la meilleure récompense après chaque entraînement et ça aide à la récupération.
  • Le gatorade, les gels énergétiques et les petits jujubes sont nos meilleurs amis pour garder notre énergie pendant les longues sorties.

Leçons appris pendant le marathon

  • Apprécier chaque moments de la course rend l’expérience agréable et mémorable.
  • La pensée positive fonctionne vraiment.
  • Tout ce que l’on dit à propos des 10 derniers km est vrai. C’est difficile, mais pas impossible.
  • Les massages sportifs sont primordiales pour moi. Sans ceux-ci, je n’aurais pas eu autant de plaisir à courir mon marathon.
  • La partie le plus difficile du marathon sont les heures qui suivent.
  • Un nouveau marathonien marche comme un pingouin et à pas de tortue les heures qui suive le marathon. C’est drôle pour les autres, et un peu drôle pour le coureur qui vit un hi d’endorphine.
  • Courir des marathons, c'est mon mode de vie.
  • L’endorphine est la meilleur des drogues !!!
  • Il est quand le prochain marathon ???

Et vous, avez-vous appris d'importantes leçons lors d'un gros événement dans votre vie qui vous fait sortir de votre zone de confort ?

2 commentaires:

Véronique a dit...

Très vrai !

C'était particulièrement vrai pour moi que les heures (et même jours !) qui suivaient le marathon était encore plus difficiles que le marathon en tant que tel. Bonjour l'humilité !

Moi j'ai particulièrement adoré le "carbo-loading". Uhmm des pâtes !

Sylvie Mallard a dit...

Oh oui, le plaisir du carbo-loading !!! Moi qui adore manger des pâtes .. peut-être un peu trop ;-)