mercredi 7 novembre 2007

État de bonheur

Depuis hier, je suis dans un état de pur bonheur.
Tout à commencé quand j'ai fait la lecture du récit du marathon du Trotteur de l'Est qu'il a couru à NY en fin de semaine. Ensuite, j'ai vu de très belles photos du marathon de mon ami Pierre, lui aussi du marathon de NYCity. Leurs récits me donnent une motivation incroyable. Un bonheur intérieur inexplicable.

Le décompte est commencé. Dans 10 dodos, je vais réaliser le plus vieux rêve de ma vie. Je vais devenir marathonnienne. Dans ma tête, ça devient de plus en plus réel et dans mon coeur, je suis remplie d'une immense gratitude d'être arrivée si prêt de ce but que je chérie depuis si longtemps.

Depuis hier, je suis souvent près des larmes, de joie bien sûr, j'ai envie de crier sur tous les toits que je CAPOTE, j'ai de la diffultée à penser à autres choses que mon marathon. C'est un état de bonheur que je ne vis pas souvent à ce niveau. Pourtant, je suis une fille très heureuse ... alors imaginez comment je me sens ... c'est inexplicable.

Je pense au chemin parcouru. Il y a 6 ans, un médecin m'a prescrit des médicaments pour contrôler ma haute pression. J'avais 25 ans. 25 ans !!! Ça m'a réveillée. Pour les 3 années suivantes, j'ai pris ma vie en main en prennant soin de mon physique (opération au genou et perte de poids) et de mon psychique, devenir plus positive, heureuse et en santé. Il y a 3 ans, j'ai recommencée à courir. Je trippais à l'idée d'être capable de courir 10 min consécutives à 8.5 km/h !!! Il y a 2 ans, je participais à ma première course de ma vie d'adulte. Un 5 km à Cumberland. Mon but était de le faire en 30 min. 30 sec. Je l'ai fait en 29 min 26 sec. Je n'en revenais pas.
Petit à petit, j'ai continuée l'entraînement, continuée à perdre du poids, incorporée le vélo de route dans ma vie et aujourd'hui, je suis à 10 jours de mon premier marathon. C'est irréel, mais tellement réel en même temps.

La vie est bien fait quand on sait en profiter. La course à pied et le sport en général m'apporte plus que la santé. Ça m'apporte du courage, de la détermination, de la discipline et du bonheur pur. Ça me permet d'apprécier les petites choses, les petits progrès, les simplicitées que la vie nous offrent à tous les jours. C'est merveilleux.

Je sens que le 18 novembre, je vais vivre cette journée dans le bonheur le plus simple et le plus pur.

3 commentaires:

Trotteur de l'est a dit...

Chanceuse, chanceuse, chanceuse!
Je suis déjà nostalgique de mon premier marathon.

Je suis extrêmement content de ma stratégie pour le marathon. C'était de courir à mon rythme et de me ralentir volontairement lorsque j'allais trop vite. Le tout dans le but de profiter pleinement de l'ambiance et de la course.

Je te souhaite la même chose!

Ben a dit...

Très beau message, très motivant !

Fausse-artiste/Vraie-frisée a dit...

Wow, ça c'est de la motivation! Je tiens à te féliciter de tout ce chemin parcouru et je penserai à toi dans 10 dodos!
Profite-en bien!