jeudi 30 août 2007

Il reste 2 dodos avant le grand départ !



Cette semaine, je me sens bizarre.
  1. je suis stressée pour des raisons professionnels.
  2. mon stress professionnel, j'essaie de le laisser au bureau pour pouvoir bien dormir, question d'être en forme pour ma grosse course de samedi.
  3. mon demi ironman me stress !!! C'est pas un stress négatif, je ne met pas en doute mes capacitées, mais je suis intimidée par la distance que je devrai parcourir. Je ne sais pas comment mon corps va réagir pendant la portion du demi marathon. J'aimerais bien réussir à atteindre mes objectifs pour cette course, mais je ne sais pas encore s'ils sont réalistes ... je verrai ça samedi !

Côté entraînement, hier, je suis allée rouler 45 min et ça m'a beaucoup aidée à enlever quelques stress. Aujourd'hui, 20 min de course à pied. Demain, repos et en route pour Ottawa.

Ça fait plus d'un an que je me suis donnée cette course comme objectif et je suis à 2 dodos de l'accomplire. Je risque de crier et pleurer de joie à la ligne d'arrivée. Et pour me garder motivée pendant cet épreuve, je vais penser à tout ceux qui aimerait être à ma place et qui ne peuvent pas car ils ont une maladie. Je vais faire cette course avec la gratitude d'avoir mes jambes, d'avoir ma capacitée cardiovasculaire et avec la drive d'aller au bout de mes objectifs !

3 commentaires:

Véronique a dit...

Bonne chance!
Amuse-toi !

C'est sûr que c'est stressant. Pour ne pas étouffer par le stress, dis-toi que oui, c'est une course et c'est samedi. Mais c'est tellement plus. C'est un objectif. Et c'est tout l'entraînement.

C'était un "PROJET". Samedi, c'est la course. Mais c'est ton bébé depuis des mois. Samedi, c'est le PARTY !
"PARTY".

Patricia a dit...

ou pour celles qui ne peuvent pas s'entrainer parce qu'elles sont blessées ;)

Je crois que je suis un peu jalouse.... mais je vais m'en remettre LOL

Bonne chance :)

Sylvie Mallard a dit...

Merci beaucoup les filles !

Tu as raison Véronique, samedi, c'est mon party et je vais le partager avec tous les participants et les spectateurs.

Patricia, je sais trop bien c'est quoi être blessée alors j'ai beaucoup de compassion pour toi. J'aurai une pensée pour toi durant ma course. J'espère que tu réussira à te rendre au duathlon en octobre. Donnes-nous des nouvelles ...