mercredi 16 avril 2008

Le lendemain, le retour et un but ultime!


Nous nous sommes couché à 1h15 dans la nuit du dimanche à lundi, complètement brûlés. La nuit a été courte car nous avions le brunch des athlètes à 9h30.

Le brunch avait lieu dehors, en plein soleil. Je suis gênée de dire que j'en avais marre de ce soleil. Il faisait encore plus chaud que la veille et le soleil était perçant. Malgré mes couches épaisses de crème soleil, ma peau sensible n'en pouvait plus. Le déjeuner était bon. Ça rentrait bien! Nos amis Lyzane, Éric et Alain nous ont rejoint. Éric est arrivé 5ième dans sa catégorie d'âge. Il a eu droit à une plaque et un fuel belt.

Après avoir récupéré les photos pris par les photographes professionnels, nous avons passé l'après-midi à l'hôtel. Nous étions tellement fatigué. J'ai écrit mon récit, j'ai fait mes valises, j'ai dormie. Nous avons terminé ce voyage avec la gang dans un resto Thaï.

Voici nos trois médaillés avec leur T-shirt de Finisher


Le retour mardi fut bien agréable. Nous avons rencontré une triathlète professionnel qui vie à Gatineau et qui connaît bien nos amis Lyzane, Éric et Alain. C'était Marie Danais. Nous nous sommes rencontré car elle était sur notre vol et assis à côté de nous. Ses expériences en triathlon son vastes et intéressantes. Vraiment, ce voyage a été riche en rencontres.

Nous avons réussit à prendre un vol 2 heures plus tôt à Chicago ce qui m'a permis d'aller chercher ma petite Muscade avant la fermeture de la pension pour chien. J’étais tellement heureuse de la retrouver et de retrouver mon chez-moi. J'ADORE voyager et J'ADORE mon chez moi! C'est parfois déchirant ;-)

Ce voyage m'a réellement convaincu que je vais faire un Ironman plus tôt que je pensais. Au début, quand je m'étais promis d'en faire un, je voyais ça pour mes 40 ans ... là, je vois ça pour mes 34-35 ans ... dans 2-3 ans!!! Pendant la journée de l'événement, je me voyais TELLEMENT le faire. C'était plus fort que jamais. J'ai un gros défi à relever d'ici là ... vaincre ma peur, non, phobie, de l'eau. J'ai peur de mettre ma tête dans l'eau, de ne pas toucher le fond, de me noyer, de mourir dans l'eau. J'ai mis le doigt sur le bobo, maintenant, je dois régler cela. Je vais commencer à aller à la piscine dès la semaine prochaine. Baby steps vers un but très excitant! Moi aussi je veux entendre : Sylvie, You are an Ironman!
Ça va m’arriver...

I WILL DO THIS


3 commentaires:

Patricia Tessier a dit...

Sylvie, wow... quelle aventure... merci d'en avoir témoigné. Ton clip youtube me donne envie de laisser le boulot derrière pour aller courir dans ce superbe soleil du matin mais enfin... J'ai aussi très très peur de l'eau et aimerais bien vaincre cette stupide phobie... si tu y arrives il serait sympa que tu parles de ta méthode.

Au plaisir.

Sylvie Mallard a dit...

C'est très motivant comme vidéo en effet!

Oui, je vais parler de mon processus d'apprentissage ou d'apprivoisement de l'eau au fur et à mesure que je vais le vivre. Et je compte commencer bientôt!

Trigirl 2007 - Québec a dit...

Sylvie, moi aussi j'avais peur de l'eau un peu. J'ai failli me noyer quand j'avais 6 ans. Je me suis remise à prendre des cours de natation... intermédiaire, avancé, club des maîtres. Maintenant je nage sans style et, quelquefois encore, j'ai une petite peur qui surgit lorsque je nage, mais je me dis toujours que je suis outillée pour savoir quoi faire si jamais je commence à me sentir mal dans l'eau: et j'ai nommé la 'godille' que dans mon temps on appelait le 'surescon'!!! Et, à bien y penser, je pense que statistiquement, il y a plus de risques de se faire frapper par un char en vélo que de mourir noyer quand on nage!!! :-)
Go girl!