lundi 14 avril 2008

L’Ironman Arizona 2008, une leçon de détermination et de courage

Faire un Ironman n’est pas facile à la base. Rajoutez à cela une journée chaude et sèche à 98 degrés F., des vents de 20 miles à l’heure et une hypothermie à la nage, moi j’appelle ça un Ironman digne de mention.

Je vais vous raconter ma journée, celle d’une spectatrice et fan numéro 1 de son homme de fer. Mon chum fera son récit cette semaine et je le publierai.

Levé du corps à 3h45. On a l’habitude … même que ce fut une levée plutôt tardive comparée à d'autres ironman du passé.

Nous avons pris un taxi pour se rendre au départ. J’aime beaucoup l’ambiance qui y règne. La fébrilité des athlètes, des bénévoles et des spectateurs est palpable.



J’ai laissée mon chum vers 6h20 pour me rendre à la ligne de départ. Les pros partaient 15 minutes avant la masse et je voulais avoir le meilleur spot! Et je l’ai eu.
Voici une photo du départ des pros :

Après ce départ, les athlètes 'groupe d’âge' s’avancent et attendent le signal. Certains seront dans l’eau près de 30 min avant le départ. À quelques minutes du coup de canon, je vois mon ami Pierre qui attend sur le bord de l’eau. Je lui crie après, il me voit. Il est super heureux. À 1 minute du départ il me dit : C’est à mon tour! Oui Pierre, c’est TA journée. Et tu le mérites amplement!



7h00, c’est partie!

video

Ça me fait toujours pleurer les départs d'Ironman. C’est vraiment beau à voir 2000 nageurs partir pour une conquète ! JP était quelque part dans cette masse.

Aussitôt partie, je décide de me diriger vers le départ du vélo pour m’assurer de voir partir tous les athlètes que je connais.


Il y a Alain Charlebois :



Éric Deshaies :

Lyzane Trepanier :


Et Pierre Thiffault.




Ils sont sortie presque dans cet ordre. Par contre, JP est sortie après Lyzane et avant Pierre. Normalement, je l’attendais entre Éric et Lyzane. Il devait passer vers 8h10. Il est sorti à 8h30. Pendant ses 20 minutes d'attentent, je me suis inquiètée. Je le savais bien qu’il se passait quelque chose de pas normal. J’avais tellement hâte de le voir. Quand je l’ai vu, je l’ai filmé et je lui ai demandé comment il allait :

video

Je n’ai su qu'à la fin de son Ironman qu'est-ce qui s'est passé pendant la nage ... en fait, il a fait une hypothermie dans le milieu de la nage, à 2 km environ. En sortant du lac, des bénévoles l’ont transporté dans la tente médicale et il a pris tranquillement du mieux. Il a donc décidé de rouler en vélo avec ses rallonge de manches et un t-shirt par-dessus son maillot du haut. Comme ça, il allait avoir chaud et espérer finir cette course.

Pour ma part, quand j’ai vu tous mes amis partir, j’ai rejoint les copines de ceux-ci et nous avons déjeuné rapidement car 60 km de vélo peut être rapide pour certains de nos athlètes!

Donc, pour les 2 premiers tours de vélo à JP, Lyzane, Alain, Éric et Pierre, nous sommes allées sur la rue Rio Salado, en plein soleil pour les regarder à l’œuvre.

JP a son premier tour :




JP a son deuxième tour :

video

Lyzane et Alain se suivent en commençant leur troisième tour :

Moi et la copine d’Alain allons alors dîner pendant qu'ils sont presque tous dans leur troisième tour. Nous savions déjà qu’Alain n’allait pas très bien puisqu’il roulait avec Lyzane. Normalement, il roule plus près d’Éric.

Au retour de notre dîner, nous nous dirigeons vers le départ de la course à pied quand on voit soudainement Alain et Lyzane entrer dans la zone de transition de vélo. On se regarde tout surpris … 1h20 pour 60 km … non, ça ne se peut pas … ils abandonnent c’est certain. Nous nous dirigeons alors à la zone de transition pour aller les retrouver. En effet, ils ne finiront pas la course.

Lyzane et Alain ont été malades toute la semaine et l’énergie n’y était juste pas. Lyzane est allée au médicale et plus tard, quand je l’ai vu, j’ai pu constatée à quelle point elle était déçu. Il y a rien qu’on pouvait lui dire pour rendre les choses mieux, juste de l’écouter. Lyzane est une athlète exceptionnelle, une fille que je respecte beaucoup. Ce n’est pas facile de quitter une course. Elle était très déçue, mais moi je dis qu’elle est courageuse. Tu vas prendre ta revanche ma belle et elle sera savoureuse!

J’ai vu JP commencer la course à pied. Il semblait aller bien. J’étais ravie. Pendant une bonne partie de la course à pied, j’avais un spot à l’ombre ou je pouvais voir mon chum passer à tous les 45 min en moyenne. Plus ça allait, plus il ralentissait. Mais ce qui m’a surpris, c’est que malgré le fait qu’il était chaos vers la fin, il souriait et avait du plaisir. D’habitude, quand il ne va pas bien dans une course, ça paraît. J’ai été super fière de son attitude ce jour-là. Un vrai champion tant qu’à moi!
Voici quelques photos et vidéos de sa course :

JP termine son permier tour ...

video

JP au tier de son deuxième tour ...



JP au tier de son troisième et dernier tour ... c'est presque fini!!!

À 1h de la fin, je suis allée me prendre un spot à la ligne d’arrivée. Pendant que je l’attendais, je me suis fait un plaisir d’encourager les finissants de cette journée de fou. Et puis vers 7h19 et quelques poussières, j’ai vu JP arriver au loin avec un grand sourire. Mes émotions étaient fortes quand je l’ai filmé ... pour la première fois en 5 ironman, il m’a vu à la ligne d’arrivé. Il m’a tapé la main et à terminé son 5ième Ironman en 12h20min10sec.

video

Je suis allée le voir à l’arrière. Nous nous sommes retrouvés et il m’a raconté son histoire d'hypothermie. J’étais tout à l’envers et tout admirative en même temps.

Nous avons eu de la belle visite aussi … un couple qu’on a rencontré dans l’avion mercredi dernier, Jean-Philippe et sa copine étaient venu avec leur gang du Club de triathlon Les Antilope pour venir encourager les athlètes et il nous ont vu. Ce fut la cerise sur le sundae pour mon chum.

Comme le veux notre tradition, après avoir eu un massage, récupéré et manger un peu (beaucoup!), nous sommes allés encourager les athlètes à leur arrivé jusqu’à minuit. L’ambiance était le fun, mais rien n’est comparable à Lake Placid par contre. Lake Placid, c’est spécial! Ce qui m'a frappé, c'est la quantité de monde qui marchaient en entrant à la ligne d'arrivée. D'habitude, les triathlètes trouvent un dernier souffle pour courir les derniers mètres. Mais là, tous étaient brûlés, littérallement.

Ce jour-là, 2024 athlètes ont pris le départ et 324 n’ont pas terminé. C’est le troisième plus gros taux d’abandon dans l’histoire des Ironman. C’est le plus difficile des Ironman que JP a fait, et il est très fier!

BRAVO JP! YOU ARE AN IRONMAN!!!

Bravo Pierre, Éric, Lyzane et Alain pour votre courage et votre détermination ... terminé ou pas, vous êtes vraiment des champions!

11 commentaires:

Eric Lemyre a dit...

Un gros Bravo à Jean-Pierre, il est toujours une source d'inspiration pour nous (simple mortel que nous sommes). Sylvie, ton récit est très émouvant et se on sens sur place avec vous tout au long du texte. Les petits vidéos sont très précieux et transporte à merveille le feeling du moment.

Lorsque nous suivions la journée de JP sur ironmanlive, on était très surpris par le temps de la transition T1... maintenant, on comprend mieux. Jean-Pierre à combattu les éléments avec détermination (346/2024 à la nage)

Félicitation Jean-Pierre, l'Arizona t'a sûrement très bien préparé pour ton prochain Ironman de la saison... tu va être explosif!

Anonyme a dit...

Wow! Quel beau récit - c'est très émouvant. Les photos sont magnifiques et les vidéos nous transportent vraiment sur les lieux de l'événement - l'émotion est tellement palpable! Un GROS GROS BRAVO JP!! J'admire ta détermination, malgré les conditions difficiles de cette course et ta malheureuse expérience d'hypothermie! Tu mérites bien ton titre de IRONMAN!!
;-))

Vérane

Defrag a dit...

Wow!

sylvain bernier a dit...

Salut vous 2, merci Sylvie pour ce récit et un titre très bien choisi.Faut être très fort entre les 2 oreilles pour réaliser des exploit semblable.Félicitation Jean-Pierre et bonne récupération et bon retour a vous 2. A +

Lise a dit...

Bonjour Sylvie! merci pour le récit et les petits vidéos. Jean-Pierre toutes mes félicitations j'ai bien hâte de vous revoir au club tous les deux!
Bravo! ben des fois

Anonyme a dit...

Toutes mes félicitations à Jean-Pierre. Je suis super fière de toi et quel récit Sylvie. C'est comme si on y était. Un très gros bravo, je vous admire tous les deux et j'ai très hâte de vous voir.

Dominique

Marc Ultrarunner a dit...

Bonjour Sylvie,

Très intéressant de lire ce compte rendu d'épreuve, tu sais trouver les mots pour nous mettre en haleine.

Félicitations à JP pour cet exploit, c'est bien mérité !

Marc

Véronique a dit...

WOW. Merci pour les photos et les vidéos, et le récit ! J'étais allée voir deux fois la progression de JP sur le site que tu m'avais demandé et je me demandais pourquoi il avait passé autant de temps à la transition 1.

Wow...quelle détermination !

BRAVO AUX CHAMPIONS !!!!!

Martin a dit...

Vraiment impressionnant le départ à la nage.
Un GROS bravo à JP et tous les participants!

Trigirl 2007 - Québec a dit...

Après la lecture du récit que tu en fais: j'en ai encore des frissons!

Anonyme a dit...

Bonjour ma belle.

Merci pour ton beau reportage.
Félicitations à toi et à Jean-Pierre.Nous sommes toutes les deux fières de notre champion.
Bonne chance pour ta propre course et je sais que tu vas réussir.
Marielle