mercredi 30 avril 2008

Dans 4 dodos!

Quand on me demande si j'ai hâte de courir mon prochain marathon, j'ai de la difficulté à répondre spontanément d'un grand enthousiasme. Oui, j'ai hâte, bien évidemment car j'adore courir et la distance du marathon est pour moi un très grand défi. Mais dans le fond de moi, je suis déçu de ma préparation pour ce marathon.

Pour moi, aller courir un marathon, ce n'est pas juste pour le jour M. C'est toute la préparation qui vient avec qui est importante. J'avais un objectif pour le marathon de New Jersey de faire au moins 75% de mon programme d'entraînement. Ce que je n'ai pas réussie à faire. Ma pire déception sont mes deux dernières semaines de peak que j'ai complètement ratée dû à des circonstances personnelles. Des problèmes dans ma vie qui m'ont beaucoup contrariés et qui m'ont enlevée le goût de m'entraîner et de faire bien d'autres choses aussi. Une mauvaise passe qui a mal tombée.

Aujourd'hui, à 4 dodos de mon deuxième marathon, je vais beaucoup mieux. Sportivement et personnellement. Je fais mon deuil de mes dernières semaines car il n'y a rien d'autre que je peux faire pour changer les choses.

J'ai envie de vous demander un petit service, chers lecteurs de ce blogue ...
Pour mon marathon, je vais apporter avec moi des citations inspirantes à me répéter pendant le temps de la course (qui sera assez longue!). C'est une idée de mon amie Lise qui a déjà fait ça pour un de ses marathons. Je te l'emprunte, tu me permet?!!! Écrivez-moi vos citations préférées qui vous inspirent et je penserez à vous en me les répétant dimanche prochain!

4 dodos! Yahou!!!

15 commentaires:

Pablo a dit...

C'est une excellente idée ! Mais il faut qu'elles soient courtes, ces citations, je suppose... ? Vas-tu les apprendre par coeur, ou bien tu les écriras sur un papier que tu sortiras pendant la course (dans ce cas-là, j'espère qu'il ne va pas pleuvoir au New Jersey !). De toute façon, laisse-moi réfléchir, il faut que j'en trouve une qui soit encourageante... Je posterai donc un autre commentaire dès que j'aurai trouvé ; pendant ce temps, mémorise cette phrase : Allez, Sylvie !!, et répète-la-toi souvent pendant les moments de faiblesse (je te garantis que ça marche !).

Sylvie Mallard a dit...

hihi! Ce sera facile à mémoriser!

En fait, je vais me faire une petite feuille que je vais plier et mettre dans une poche. Je vais la sortir et la consulter au besoin!

Merci ;-)

Lise a dit...

Wouh! je pensais que c'était la semaine suivante..et les papillons ont-ils atteints une taille démesurée ? Bien sûr que tu peux m'emprunter l'idée, c'était en fait de courtes phrases pas nécessairement des citations que j'avais demandé aux gens de m'écrire. Je voulais les lire dans les moments difficiles, j'en ai effectivement lu quelques unes mais j'ai gardé le restant pour après (je les ai d'ailleurs encore). Tous ces gens qui s'étaient donné la peine de m'encourager ou de me faire rire. Et tu te souviens de ma phrase "fétiche" quand le doute nous assaille et que l'on se demande ce que l'on fait là: "Je suis exactement là où je voulais être". Tous les entraînements sous la pluie, dans la neige auront servis à ça: être là, présente et heureuse.
Bonne course Sylvie!
Je t'embrasse et penserai à toi souvent dimanche matin du départ à 7h30 jusqu'au dîner.
Lise

Anonyme a dit...

Ma belle Sylvie, je serai avec toi de corps et d'esprit en ayant, pour la première fois en 7 ans, le grand bonheur de t'accompagner. J'ai très hâte! Une citation, j'en ai plusieurs mais celle qui me trotte dans la tête ces temps-ci est: "Vis dans le moment présent, hier est passé et demain n'existe pas encore." En vivant dans le moment présent, tu évites de t'apitoyer sur ton sort et d'imaginer des scénarios pour ce qui vient. À vendredi, ta maman qui t'aime XXX

Trigirl 2007 - Québec a dit...

Mais c'est une citation toute courte et rythmée, tu t'amuses à la répéter comme un mantra en changeant le 'beat' et c'est calqué sur ce que la foule crie lors des matchs du Canadien au forum: 'go, girl, go'!!! (De go, habs, go!!!)
Alors ça fait go, girl, go go, girl, go go, girl, go go, girl, go go, girl, go go, girl, go go, girl, go, ahahahahahaha!

Pablo a dit...

Grâce à une amie marathonienne, j'ai retrouvé ce poème de Kavafis : Ithaque (clique sur le lien pour le lire en entier). Tu peux en extraire plusieurs citations pour ta course ; par exemple le début :

Quand tu partiras pour Ithaque,
souhaite que le chemin soit long,
riche en péripéties et en expériences.
Ne crains ni les Lestrygons, ni les Cyclopes,
ni la colere de Neptune


ou vers la fin :
Garde sans cesse Ithaque présente a ton esprit.
Ton but final est d'y parvenir,
mais n'écourte pas ton voyage:
mieux vaut qu'il dure de longues années,
et que tu abordes enfin dans ton île
aux jours de ta vieillesse,
riche de tout ce que tu as gagné en chemin,
sans attendre qu'Ithaque t'enrichisse.

...

Du blog en anglais d'une ultramarathonienne, j'ai tiré une citation de T.S. Eliot : Only those who will risk going too far can possibly find out how far one can go....

Si tu as besoin d'aller un peu moins vite, n'hésite pas, tu ne dois pas oublier que Plus lentement, on arrive aussi, comme disent plusieurs de mes amis coureurs.

Il y a aussi ce lemme que tu connais peut-être déjà : La douleur est passagère, la fierté est éternelle !

Si tu as besoin de jurer, l'exclamation préférée d'un autre de mes copains est : Philippidès, espèce de salaud, t'aurais pu aller à cheval !

Et au km 33 (et aux suivants) dis-toi que 9 km c'est déjà infiniment moins long qu'un de tes entraînements longs des dernières semaines (et que 10km est une distance abordable que tu connais si bien).

Bon courage et bonne chance !

Pablo a dit...

(En fait, une des citations ci-dessus a cette variante, que je préfère : Plus lentement, on arrive plus loin )

Véronique a dit...

Ma nouvelle citation préférée: What challenges us defines us.

Ou carrément, "je suis capable, je suis capable, je suis capable."

Ou une phrase que je me répète:
"ça fait peut-être mal, mais jamais aussi mal que la douleur si j'abandonne".

Je te comprends d'être déçue de ta préparation mais je crois qu'il faut juste que tu abordes ce marathon-là différemment, c'est une autre forme de défi. Ta préparation t'insécurise peut-être, mais là, tu vas tester ta "volonté" (genre, jem'exprime mal il est tôt) et tu as une énergie positive INCROYABLE alors je crois fermement que tu vas le finir avec le sourire ce marathon !!

sylvain bernier a dit...

Salut Sylvie,tu peut être déçu de ta préparation. Mais le jour J approche, donc laisse le négatif de coté et pense juste a tes bons entrainements ou courses. Le moment présent est très bien pour pas trop s'évader dans nos pensées. Mon petit coup pouce pour toi c'est JAMAIS JAMAIS ABANDONNER bonne course moment présent et pensée positive. Amuse-toi A +

Sylvie Mallard a dit...

Merci Lise!
J'adore ta phrase. Je m'en suis servie à Philly et je vais l'utiliser dimanche. D'ailleurs, elle me sert aussi dans d'autres circonstances de ma vie!

Maman, je suis bien heureuse que tu y sois. Merci!

HaHa Trigirl! Super ton mot! Je vais penser à toi c'est certain en me répétant go girl go!

Un gros Merci Pablo. J'adore particulièrement celle-ci: Only those who will risk going too far can possibly find out how far one can go ... Génial! Je me fais souvent ce genre de décompte à la fin de mes longs entraînements. C'est encouragent de se dire ... il reste juste 5 km ;-)

WOW, merci Véro. Superbe ta citation. Je l'adore ;-)
Merci aussi pour ton encouragement et c'est certain que je fini avec le sourir, qu'importe les circonstances de cette course ;-)

Un gros Merci Sylvain. Tu as raison, je dois me concentrer sur le positif. C'est ce que je fais. Je veux avoir une belle expérience au New Jersey. Dean Karnazes à écrit dans son livre une phrase que j'aime beaucoup : Run if you can, walk is you have to, crawl if you must, but never never give up!

Eric a dit...

Allo Sylvie,

J'aime bien moi aussi la citation de Dean Karnazes. Je la lis à chaque matin, elle est sur la boîte des céréales Optimum :) Sous la boîte !

Pour ma citation, voici ma suggestion...Nothing can't stop me now cause I don't care anymore... C'est sûr que c'est plus facile quand on connaît cette chanson (NIN, Pig) mais c'est pas essentiel...Je l'ai répété je ne sais combien de fois lors de mon 24h. Tu la répète avec le sourire aussi, bien important...

Bonne course!

Eric B.

Serge a dit...

Juste une petite phrase... Mince! Je n'ai pas de petite phrase moi! J'ai beau chercher... Par contre, j'aime bien visualiser un gros sunday aux brownies... Celui que je mange juste apres! C'est pas une phrase, mais on dit qu'une image vaut mille mots!

Bonne chance Sylvie! A moins que je me trompe, ton départ va s'effectuer une demi-heure avant moi... Alors je t'envoie des 'ondes positives' de Québec jusqu'au New Jersey!

Ah oui... pour la phrase... je vais essayer cette phrase; "Tout va bien, je relaxe et je profite du paysage!"

Et si pour la fin... Tu as besoin de plus de 'pep'! "Go! Sylvie! Go! Go! Sylvie! Go! ... "

Karoru a dit...

Salut Sylvie,
je ne sais pas si c'est trop tard ou si tu auras le temps de lire ce commentaire avant le départ. Si ce n'est pas le ce, ce sera une citation pour le prochain défi !
Alors, voilà ma citation préférée, qui est devenue un mot d'ordre dans ma vie de tous les jours : "Quand on ne sait pas où l'on va, il faut y aller... et le plus vite possible !"
Elle est tirée des Shadoks, une série d'animation française qui passait à la télé dans les années 70.

En tout cas, bon courage !

Anonyme a dit...

Je cherche moi aussi une citation, une phrase clé depuis hier, mais rien ne me vient à l'esprit... ;-((

Comme Serge, je pensais plutôt à une bonne récompense bien méritée, que tu pourrais visualiser tout au long du parcours - genre une bonne grosse tablette de chocolat noir!! ;-p

J'ai justement pensé à Dean et à cette fameuse phrase ce matin en allant courir, car ma jambe me faisait terriblement mal, et j'ai pourtant réussi à courir 1h10 - pas l'entraînement le + agréable, je l'admets, mais j'ai qd même réussi à avoir un peu de plaisir malgré la douleur intense, et surtout une fierté incroyable après avoir surmonté cette épreuve. Alors, Sylvie, si tu éprouves des difficultés pdt le parcours, lâche pas!! On est tous avec toi par la pensée!! Je t'envoie des tonnes et des tonnes d'ondes positives. Je te souhaite d'avoir bcp bcp de plaisir! ;-)) Et si ça peut te motiver, je t'invite à faire quelques km pour moi! ;-p

Bon marathon et bon séjour à NY!!

BizOOOO

Vérane

Pablo a dit...

C'est parti ! On pense à toi !