samedi 26 avril 2008

L'élégante coureuse

Courir me donne des opportunités de mettre certaines élégances de côtés.

Quand je ne cours pas, je me garde des petites gênes. Je suis la fille bien élevée qui ne dérange pas son entourage avec des grossièretés.

Jamais j'aurais cru devenir cette coureuse à mes débuts. Si j'avais envie de me moucher, j'attendais d'avoir un mouchoir. Je retenais mes flatulences le plus possible et mes rôts ne sortaient pas de ma bouche sans qu'il n'y ait personne à des kilomètres de moi.

L'année dernière, mon chum JP m'a fait la démonstration de la technique pour se soulager les narines. Il m'a expliqué qu'au lieu de me moucher avec un mouchoir (certainement la chose la plus élégante à faire dans la vie normal, mais en vélo, c'est presque impossible à faire sans s'arrêter), je n'avais qu'a boucher la narine opposée à celle qui veut se faire vider, tourner doucement ma tête de côté et expirée le plus fort possible afin de dégager cette narine. La première fois que je l'ai fait, je l'ai fait comme une vraie fille. J'ai insistée pour que mon chum ne me regarde pas et je me suis assurée que personne ne pouvait me voir. Je l'ai fait comme une vrai moumoune aussi. J'ai à peine expirée et ça n'a pas donnée un résultat élégant ... ! Je me trouvais tellement 'gars' de faire ça, mais j'ai du même coup trouvé ça très pratique. Puis, en parlant à mes amies cyclistes et coureuses, je me suis rendu compte qu'elles aussi pratiquaient cette technique! Quel réconfort ;-)

Maintenant, quand je cours, je suis moins gêné de le faire. Bien sûr, je ne le fais pas à côté d'un coureur ou d'un cycliste. Je pratique un certain respect des autres ... J'ai aussi moins de gêne à laisser mon corps faire ce qu'il a à faire pour être confortable. Si mon corps à besoin de rotter, et bien je lui permet! Même chose pour les flatulences ...

Pas facile à avouer tout ça. Mais je sais que je ne suis pas seule à le faire. Avouez-le les filles, vous le faites tous ... et ça fait du bien!

5 commentaires:

Trigirl 2007 - Québec a dit...

Mais oui je le fais! En course, ça ne dérange pas personne car je cours la plupart du temps toute seule, mais en vélo... j'attends d'être en arrière du peloton pour le faire.
Y'en a toujours un, qui après avoir entendu le 'pssshhhit' d'expulsion se retourne en pensant qu'il a entendu un 'flat'! Ahahahahaha! J'ai jamais réussi à cracher par exemple...!!!

Véronique a dit...

Je ne suis PAS capable. Ni de cracher comme du monde, ni de faire des "rockets" ! Je me dois de pratiquer encore et encore...mais mes tentatives sont...assez dégueux merci. Hehe !

Pablo a dit...

Arghhhhh !!!!
Bonjour, Sylvie ! En vélo je ne sais pas, je ne le pratique que très peu ; mais lorsque je participe à une course et que quelqu'un se mouche comme ça près de moi, j'en suis tout dégoûté et j'ai presque envie de vomir ! (du coup, ça me fait accélérer, ce n'est pas si mal !). Moi, je porte toujours, quand je cours, un mouchoir en tissu (c'est un peu dégueulasse, mais pas trop car normalement ce n'est que "de l'eau" qui sèche vite avec le vent : en tout cas, pas autant que ce que tu fais !! ;-) ;-) ). En fait, je porte aussi des 'kleenex' (mouchoirs en papier), comme dans la "vie civile", qu'en courant je n'utilise que rarement, surtout si j'ai des sécrétions plus... consistentes. Cracher non plus, je ne le fais pas : tout au plus, je me rince la bouche avec de l'eau à un point de ravitaillement... Serais-je peu "garçon" pour autant ? ;-) Ou trop élégant ??? ;-) ;-) (Quant à rôter et ...hmmm... etc., c'est une toute autre histoire... c'est plutôt une question de santé...!)

Anonyme a dit...

Hihihi! Tous vos commentaires sont hilarants! ;-)

Apparemment, moi, je suis une "vraie" fille... comme toi, Pablo, j'apporte des kleenex avec moi en course à pied (qd je cours l'hiver, mon nez se transforme en fontaine!). Pour ce qui est des flatulences, malheureusement je ne suis pas gâtée côté intestinal, alors évidemment faut que ça sorte - mais je fais bien attention de pas faire ça à côté des gens (respect et pudeur!). ;-p
Quant aux rots, je ne sais pas en faire. Si, si, c'est la vérité! Je n'ai jamais su comment et ça faisait bien rire certains de mes chums. ;-)

Vérane

Véronique G. a dit...

J'suis d'accord avec "vérane", vos commentaires sont marrants!

Hihi! Moi aussi je ne sais pas faire des rots! C'est hors de ma capacité!

J'ai calculé, et j'ai dû faire 4 rots dans ma vie (sans les rots de bébé, bien sûr).

Sinon, ça a l'air que je suis une vraie fille moi aussi, je ne suis pas capable de me moucher sans kleenex XD

La preuve, en randonnée, je prend une feuille d'arbre quand j'en ai pas! hehehe...

Bravo pour votre blogue, c'est vraiment intéressant! :D